1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Crise en Ukraine : la Russie augmente la pression sur les Occidentaux
1 min de lecture

Crise en Ukraine : la Russie augmente la pression sur les Occidentaux

Moscou multiplie les manœuvres avec l'armée biélorusse à la frontière de l'Ukraine pour augmenter la pression sur Washington et ses alliés. Pour la Russie, la balle est désormais dans le camp des Occidentaux.

Des soldats américains lors d'un exercice militaire dans la neige, en amont la mise en alerte de troupes par les États-Unis, lundi 24 janvier.
Des soldats américains lors d'un exercice militaire dans la neige, en amont la mise en alerte de troupes par les États-Unis, lundi 24 janvier.
Crédit : EyePress via AFP
Crise en Ukraine : la Russie augmente la pression sur les Occidentaux
01:06
Félix Grasso

Depuis le début de la crise, la Russie se défend de vouloir attaquer l'Ukraine et accuse Washington et ses alliés de russophobie et d'attiser les tensions en diffusant des "fake news". 

Mais, en parallèle, les autorités russes organisent des manœuvres avec l'armée biélorusse à la frontière de l'Ukraine, tout en multipliant les manœuvres navales dans l'Atlantique, l'Arctique, le Pacifique et la Méditerranée. Les exercices russes annoncés mardi impliquent quelque 6.000 hommes, des avions de chasse et des bombardiers, ce qui ne contribue pas à faire baisser les tensions.

Du côté des experts, on estime que cette surenchère militaire n'a qu'un but : exercer une pression maximale sur les États-Unis et leurs alliés. Et ce, à l'heure où Moscou attend des réponses écrites aux propositions faites aux alliés pour garantir sa sécurité : en l'occurence le non-élargissement de l'OTAN et un retrait des forces et des armements de l'Alliance atlantique des pays d'Europe de l'Est l'ayant rejointe après 1997. Une façon pour la Russie de montrer à ses partenaires qu'elle est plus déterminée que jamais à définir une nouvelle architecture de sécurité européenne inscrite noir sur blanc dans le droit international. Objectif affiché : que celle-ci prenne en compte la préservation de ses intérêts.

Pour la Russie, la balle est désormais dans le camp des Occidentaux et la suite des événements leur appartient. Après un cycle de pourparlers, Washington doit remettre cette semaine une réponse écrite aux exigences russes. Mais parallèlement, le président américain, Joe Biden, a fait monter la pression en mettant des troupes en état d'alerte.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/