1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Crise en Ukraine : ce que l'on sait du "pacte" secret entre Moscou et Pékin
3 min de lecture

Crise en Ukraine : ce que l'on sait du "pacte" secret entre Moscou et Pékin

DÉCRYPTAGE - Le rapprochement stratégique entre la Russie et la Chine, qui soutient des revendications de Moscou en Ukraine, ébranle "les règles de l'ordre international", s'inquiètent les Occidentaux, qui voient dans cette alliance de circonstance une occasion pour ces deux géants d’imposer leurs modèles autoritaires.

Le président russe Vladimir Poutine et le président chinois Xi Jinping, à Pékin, le 4 février 2022.
Le président russe Vladimir Poutine et le président chinois Xi Jinping, à Pékin, le 4 février 2022.
Crédit : Alexei Druzhinin / Sputnik / AFP
Stéphane Pambrun & Lionel Gendron & Thomas Pierre

Quel est l’état actuel des relations sino-russes ? Pour comprendre, une image est parlante. C’était le 4 février dernier à l’ouverture des Jeux Olympiques de Pékin avec aux côtés de Xi Jinping son grand ami Vladimir Poutine. Les deux leaders ont mis en scène ce rapprochement, en annonçant une "nouvelle ère" dans les relations internationales. Cela faisait deux ans que Xi Jinping n’avait pas rencontré en personne un dirigeant étranger. Et le président russe ne portait pas masque, ce qui en dit long sur la confiance accordée.

Et alors que les États-Unis boycottaient diplomatiquement les jeux, les deux hommes se sont congratulés, en signant une quinzaine de contrats commerciaux et une déclaration commune dans laquelle ils s’en prennent à l’OTAN, aux États-Unis, au Royaume-Uni, à l’Australie..., c'est-à-dire à nombre de démocraties occidentales et d’institutions. Et surtout à une mentalité qui disent-ils est "l’héritage de la guerre froide". 

La rédaction vous recommande

"La Chine et la Russie sont toutes deux membres permanents du Conseil de sécurité de L’ONU et de grands pays responsables", expliquait mardi 22 février Wang Wenbin, porte-parole de la diplomatie chinoise. "Ensemble ils se sont engagés à promouvoir la construction d’un nouveau type de relations internationales et d’une communauté de destin commun." 

À écouter

Russie : où en sont les relations de Moscou avec Pékin ?
00:02:48

Une alliance de circonstance ?

À quoi pourrait bien ressembler ce rapprochement stratégique ? À quelque chose en tout cas qui a de quoi inquiéter toutes les démocraties occidentales car ce sont deux pays qui mettent en avant leur modèle autoritaire. Parce qu’il y a un sujet sur lequel la Chine et la Russie sont d’accord : il faut renvoyer les États-Unis chez eux et prôner un "nouvel ordre mondial" anti-occidental. 

À lire aussi

Vladimir Poutine s’inquiète d’un élargissement de l’OTAN à ses frontières et Xi Jinping s’inquiète de voir la 7ème flotte américaine prendre ses quartiers en Mer de Chine à la fois pour protéger Taiwan d’une éventuelle invasion chinoise et pour contenir les ambitions de Pékin en Asie. C’est donc une alliance de circonstance, un retour des deux blocs. Reste à voir jusqu’ou ira Pékin pour soutenir son turbulent voisin. 

Que prévoirait ce "pacte" sino-russe ?

Justement, Pékin-a-t-elle donné des indications sur son niveau d’engagement dans la crise ukrainienne ? Pékin soutient, et ne votera certainement pas des sanctions à l’ONU. Mais Pékin se méfie quand même de Poutine. Lors de sa venue à Pékin le texte signé entre les deux pays ne faisait d’ailleurs pas mention de l’Ukraine. 

La Chine assure d'un côté que la souveraineté territoriale de l’Ukraine doit être respectée. Pékin a ainsi appelé lundi les acteurs de la crise ukrainienne à "faire preuve de retenue". Mais le président chinois est aussi opposé à tout élargissement de l’Alliance Atlantique et accuse les États-Unis de souffler sur les braises de la crise ukrainienne. 

Simplement Poutine se serait engagé à ne rien faire avant la fin des JO et là-dessus il a tenu parole. Si les deux pays ont des intérêts communs stratégiques, des intérêts économiques aussi ils sont loin d’être des amis. Il faut rappeler il y a toujours des différents frontaliers entre la Chine et la Russie. En outre, Pékin n’apprécie pas beaucoup cette attitude va-t-en-guerre de Poutine. Il tentera donc jusqu’au bout de calmer le jeu tout en laissant l’avantage à la Russie.

Le sort de Taïwan dépend-il de l'Ukraine ?

À Pékin on surveille en tout cas de très près l’évolution de cette crise car si Vladimir Poutine venait à envahir l’Ukraine sans réaction des Américains ce serait considéré comme un feu vert à la prise de Taiwan par la Chine communiste. 

C’est un peu du donnant-donnant entre Pékin et Moscou : 'Tu me soutiens sur l’Ukraine, je te soutiens sur Taiwan' avec en arrière-pensée l’idée de renverser le jeu géopolitique mondial. Ce qui se passe aujourd'hui en Ukraine devrait donc, par bien des aspects,  des répercussions durables sur l'avenir du monde. 

À écouter

123. Crise ukrainienne : pourquoi les États-Unis multiplient les efforts pour éviter une invasion russe
00:16:45
La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/