1 min de lecture Santé

Covid-19 : le président polynésien positif deux jours après avoir rencontré Macron

Édouard Fritch, président de la Polynésie française, a rencontré le Président, le Premier ministre, le ministre de l'Intérieur et le ministre des Outre-Mer au cours de la même semaine.

Edouard Fritch, président de la Polynésie et Emmanuel Macron en juillet 2019
Edouard Fritch, président de la Polynésie et Emmanuel Macron en juillet 2019 Crédit : REGIS DUVIGNAU / POOL / AFP
Nicolas Barreiro et AFP

À son retour à Tahiti, deux jours après avoir rencontré Emmanuel Macron, le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, a été testé positif à la Covid-19, a annoncé son service de communication le dimanche 11 octobre. "Le Président Édouard Fritch a été déclaré positif à la Covid-19 à son retour de Paris" peut-on lire dans le communiqué.

Édouard Fritch a rencontré le président français jeudi, avant de reprendre l'avion le lendemain pour Papeete. Samedi soir, "il avait un peu de fièvre et des douleurs articulaires", il a donc effectué un prélèvement. Le résultat, connu dans la nuit de samedi à dimanche, s'est avéré positif.

Au cours de son séjour à Paris, Édouard Fritch a également rencontré le Premier ministre Jean Castex et le ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu une semaine plus tôt, ainsi que le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, le lundi 5 octobre. Edouard Fritch "avait été déclaré négatif au test RT-PCR effectué à Paris, 3 jours avant son départ", a indiqué son service de communication. C'est lors d'un nouveau test, effectué à Tahiti, qu'il a été déclaré positif. Il a été placé en septaine, un isolement de sept jours. Selon le communiqué, son état n'est "pas préoccupant"

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Polynésie Coronavirus
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants