2 min de lecture Europe

Covid-19 : Angleterre, Espagne et Allemagne... Ces pays qui serrent la vis

Face à la résurgence du coronavirus, Boris Johnson a annoncé mardi 22 septembre un couvre-feu pour les pubs et restaurants anglais à partir de 22h.

Un serveur londonien, le 20 septembre 2020
Un serveur londonien, le 20 septembre 2020 Crédit : DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP
Photo-Thomas-Pierre
Thomas Pierre et AFP

La seconde vague de Covid-19 s'amplifie dans le monde. Et notamment en Europe, qui a connu sa plus forte augmentation des décès (+27%) en une semaine. Le Royaume-Uni, 
pays le plus endeuillé du continent, a ainsi relevé lundi le niveau d'alerte face à la reprise rapide de l'épidémie, qui pourrait faire plus de 200 morts par jour sans "changement de cap".

Londres voit actuellement les contaminations "doubler tous les sept jours", ont averti les autorités sanitaires. Pour inverser la tendance, le Premier ministre britannique Boris Johnson a annoncé mardi 22 septembre de nouvelles restrictions, mettant en garde contre la possibilité de mesures "plus drastiques". Les pubs, bars et restaurants devront notamment fermer à 22h à partir de jeudi en Angleterre. Seul le service à table y sera désormais autorisé. 

Le gouvernement a aussi reporté le retour du public aux manifestations sportives qui était prévu le mois prochain. À partir de lundi les mariages ne pourront compter que 15 participants maximum. Le port du masque sera obligatoire dans les taxis ainsi que pour les employés de commerces, de bars et restaurants. Les annonces de Boris Johnson concernent l'Angleterre uniquement, mais des "mesures similaires" seront prises au Pays de Galles, en Ecosse et en Irlande du Nord a-t-il précisé. 

Madrid se reconfine par quartier

Dans le même temps, en Espagne, le ministre de la Santé a appelé tous les Madrilènes à limiter leurs mouvements et leurs contacts à "l'essentiel". Lundi, de sévères restrictions ont été annoncées dans une partie de la région de Madrid. 

Les plus de 850.000 personnes concernées ont interdiction de quitter leur quartier, sauf pour des raisons bien précises : aller travailler ou étudier, se rendre chez un médecin, répondre à une convocation d'ordre légal ou encore s'occuper de personnes dépendantes. Le gouvernement régional a également décidé de réduire de 10 à 6 le nombre des personnes pouvant se rassembler en public ou en privé.

Munich durcit le ton

En Allemagne, dans la ville bavaroise de Munich, le masque sera obligatoire à partir de jeudi, partout où la distanciation est impossible. Par ailleurs, le droit de se réunir sera de nouveau limité, à un cercle de deux familles ou de 5 personnes sans lien de parenté. Cette règle s'appliquera à la fois dans l'espace privé et public, ainsi que dans les restaurants

À lire aussi
Un télésiège à Avoriaz (Haute-Savoie). confinement
Vacances de Noël : où pourra-t-on skier en Europe et sous quelles conditions ?

Le nombre des nouvelles infections outre-Rhin a également augmenté considérablement ces dernières semaines, atteignant 1.500 à 2.000 cas par jour, renouant avec les niveaux de fin avril. Selon l'OMS, un record de deux millions de cas de coronavirus dans le monde (+6%) ont été enregistrés du 14 au 20 septembre, soit "le plus grand nombre de cas signalés en une seule semaine depuis le début de l'épidémie", selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Europe Coronavirus Coronavirus Allemagne
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants