1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Covid-19 : près de 20.000 salariés d'Amazon ont été contaminés aux États-Unis
2 min de lecture

Covid-19 : près de 20.000 salariés d'Amazon ont été contaminés aux États-Unis

Au total, 19.816 salariés d'Amazon ont été testés positifs au coronavirus aux États-Unis. De nombreuses organisations continuent de dénoncer les pratiques du géant américain.

Le fondateur d'Amazon, Jeff Bezos
Le fondateur d'Amazon, Jeff Bezos
Crédit : AFP / Archives, Joe Klamar
Marie Gingault & AFP

Quasiment 20.000 employés du géant du commerce en ligne Amazon ont été contaminés au Covid-19 aux États-Unis. L'entreprise fondée par Jeff Bezos a annoncé que 19.816 de ses salariés ont été testés positifs. Cela correspond à un taux d'infection moindre que dans l'ensemble de la population américaine. 

Le groupe, a développé son propre système de dépistage et prodigue des "milliers de tests" par jour sur l'ensemble de ses salariés. Par ailleurs, le géant américain avait embauché 1,37 million de personnes entre le 1er mars et le 19 septembre 2020, pour les activités de son site en ligne ou pour travailler dans les magasins de sa filiale Whole Foods.

Avec moins de 20.000 employés contaminés, le taux d'infection parmi les effectifs d'Amazon s'élève ainsi à 1,44%, ce qui est en dessous du taux de l'ensemble de la population américaine, qui s'élève pour sa part à 2,06%, selon l'Université Johns Hopkins. À noter toutefois que ces chiffres n'incluent pas les sous-traitants du groupe.

Mais le géant américain ne compte pas s'arrêter en si bon chemin et prévoit d'augmenter ses capacités afin de pouvoir réaliser 50.000 tests par jours sur ses 650 sites, d'ici le mois de novembre.

Amazon a permis au Covid-19 de se propager comme une trainée de poudre

Rania Rajendra - Directrice d'Athena, un collectif d'organisations anti-Amazon
À écouter aussi

Amazon était d'ailleurs plongé dans la tourmente depuis l'arrivée de l'épidémie avec de nombreuses critiques. Il était reproché au groupe de ne pas suffisamment protéger ses salariés face au coronavirus et également de ne pas être transparent sur le nombre de salariés infectés. Des manifestations s'étaient même déroulées devant les entrepôts. 

Des chiffres qui, aujourd'hui rendus publics, mettent en colère Rania Rajendra, la directrice d'Athena, un collectif d'organisations anti-Amazon : "Nous savons maintenant pourquoi la société a refusé : Amazon a permis au Covid-19 de se propager comme une trainée de poudre dans ses installations, mettant en danger la santé de dizaines de milliers de personnes qui travaillent chez Amazon, ainsi que les membres de leur famille, leurs voisins et leurs amis. Amazon est, sans aucun doute, une menace pour la santé publique", a-t-elle dénoncé dans un communiqué. Rania Rajendra a par ailleurs demandé l'ouverture d'une enquête publique. 

De son côté, le géant américain affirme avoir distribué plus de 100 millions de masques et mis en place toute une série de mesures, telle que la distanciation sociale au sein des entrepôts, le contrôle de températures ou encore des procédures de nettoyage plus approfondies. Ce n'est pas la première fois que la société fait face à de telles attaques. Amazon est régulièrement accusé par des ONG de ne pas suffisamment protéger la santé et la sécurité de ses employés.

D'ailleurs, l'association Center for Investigative Reporting a publié ce mardi encore un rapport accusant l'entreprise de Jeff Bezos d'avoir dissimulé l'ampleur des accidents du travail dans ses entrepôts américains. Pour sa part, Amazon a contesté les méthodes de calcul utilisées.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/