1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Coronavirus : pourquoi le Portugal allège-t-il ses restrictions sanitaires ?
1 min de lecture

Coronavirus : pourquoi le Portugal allège-t-il ses restrictions sanitaires ?

ÉCLAIRAGE - Après avoir connu une recrudescence due au variant Delta, devenu prédominant au Portugal, les chiffres montrent désormais une baisse des cas de Covid-19.

Une femme se tient à côté d’un tramway dans le centre-ville de Lisbonne, au Portugal, le 18 juin 2021. Pour lutter contre l’épidemie, le pays instaure de nouveau un couvre-feu nocturne à partir du vendredi 2 juillet.
Une femme se tient à côté d’un tramway dans le centre-ville de Lisbonne, au Portugal, le 18 juin 2021. Pour lutter contre l’épidemie, le pays instaure de nouveau un couvre-feu nocturne à partir du vendredi 2 juillet.
Crédit : PATRICIA DE MELO MOREIRA / AFP
Thomas Pierre & AFP

Le Portugal connaît une baisse du nombre de nouvelles contaminations de Covid-19. Un recul grâce auquel Lisbonne va pouvoir alléger les restrictions sanitaires dès ce dimanche 1er août. Et ce, tout en changeant d'approche. "Le moment est venu de passer à une gestion de la pandémie en fonction du critère essentiel de la vaccination", a déclaré jeudi le Premier ministre portugais Antonio Costa.

En se basant désormais sur la progression du taux de vaccination dans ce pays de 10 millions d'habitants, le gouvernement a ainsi prévu la levée progressive des restrictions en trois étapes. 

À partir de dimanche, avec l'objectif d'avoir 57% de la population complètement vaccinée, les autorités portugaises ont décidé de lever le couvre-feu nocturne en vigueur dans les régions les plus touchées, tandis que les commerces, les restaurants et les salles de spectacle pourront rester ouverts jusqu'à deux heures du matin. 

Le télétravail ne sera plus obligatoire mais recommandé. Le passe sanitaire ou un test négatif continueront d'être exigés pour séjourner dans un hôtel ou entrer dans les restaurants le week-end.

"La vaccination a eu une contribution très positive"

À lire aussi

À partir de septembre, alors que le Portugal prévoit d'avoir vacciné environ 70% de sa population, le masque ne sera plus obligatoire sur la voie publique. Le mois suivant, avec 85% de personnes complètement vaccinées selon ses prévisions, l'exécutif envisage la réouverture des bars et des discothèques sur présentation du passe sanitaire ou d'un test négatif.  

Après avoir connu une recrudescence de l'épidémie de coronavirus due au variant Delta, plus contagieux et devenu prédominant dans le pays, les chiffres montrent "une baisse des cas ces dernières semaines", a souligné le Premier ministre. "La vaccination a eu une contribution très positive" avec "moins de morts, moins d'hospitalisations (...) et un taux d'incidence moins élevé", s'est-il félicité.

Depuis le début de la pandémie, le Portugal a enregistré 17.330 morts et 963.446 cas, d'après le dernier bilan des autorités sanitaires.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/