1 min de lecture Facebook

Coronavirus : pourquoi Facebook ferme ses bureaux à Londres et Singapour

Le géant américain a annoncé avoir fermé ses bureaux à Londres et une partie de ses locaux à Singapour, après qu'un employé du réseau social dans l'archipel d'Asie du Sud-Est a été testé positif au nouveau coronavirus.

Facebook compte plus de 2,3 milliards d'utilisateurs
Facebook compte plus de 2,3 milliards d'utilisateurs Crédit : JOEL SAGET / AFP
Sylvain Zimmermann
Sylvain Zimmermann
Journaliste RTL

L'épidémie due au nouveau coronavirus a dépassé la barre des 100.000 personnes contaminées dans le monde. Du coup, certaines entreprises prennent des mesures radicales pour éviter sa propagation.

Facebook a annoncé vendredi 6 mars avoir fermé ses bureaux à Londres et une partie de ses locaux à Singapour pour des "nettoyages en profondeur", après qu'un employé du réseau social dans l'archipel d'Asie du Sud-Est a été testé positif au nouveau coronavirus.

Après identification d'un cas dans les équipes basées à Singapour, "nous avons immédiatement fermé les zones affectées pour un nettoyage en profondeur et conseillé à nos employés basés dans les zones affectées de travailler depuis chez eux jusqu'au 13 mars", a indiqué le groupe américain dans un communiqué.

L'employé malade s'était rendu aux bureaux londoniens

L'employé malade s'était rendu dans les bureaux londoniens de l'entreprise entre le 24 et le 26 février, a précisé la même source. Les personnes ayant été en contact direct avec l'employé malade devront s'isoler et surveiller leur santé à la recherche d'éventuels symptômes, ajoute le réseau social.

À lire aussi
Capture d'écran 2020-06-03 à 17.09.42 Connecté
Facebook facilite la suppression des anciennes publications

Cette annonce intervient alors que le service public de santé britannique, le NHS, a annoncé vendredi dans un communique la mort d'une deuxième personne au Royaume-Uni, "un homme d'environ 80 ans", qui avait "été testé positif au nouveau coronavirus jeudi, peu avant son décès".

Les salariés invités à se mettre en télétravail

Au Royaume-Uni, 163 personnes ont pour l'instant été testées positives au virus et une personne est décédée, avaient déclaré vendredi les autorités sanitaires. La région britannique d'Irlande du Nord a plus tard dans la soirée confirmé un 4e cas, portant à 164 le nombre global de personnes testées positives sur l'ensemble du territoire.

Aux États-Unis, tous les géants de la tech - Amazon, Microsoft, Google et Facebook - avaient déjà recommandé jeudi à leurs employés de l'État de Washington (nord-ouest) de travailler si possible de chez eux.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Facebook Connecté Coronavirus
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants