1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Coronavirus : feu vert de l'UE au retour des touristes américains, même non vaccinés
2 min de lecture

Coronavirus : feu vert de l'UE au retour des touristes américains, même non vaccinés

Les touristes originaires d'Albanie, du Liban, de Macédoine du Nord, de Serbie, de Taïwan, de Hong Kong et de Macao pourront également de nouveau entrer sur le territoire européen.

L'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle (illustration)
L'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle (illustration)
Crédit : IAN LANGSDON / POOL / AFP
Florine Boukhelifa
Journaliste

L'Union européenne avait fermé ses frontières extérieures en mars 2020 pour les voyages non essentiels, en raison de la pandémie de coronavirus. Les ambassadeurs des Vingt-Sept ont donné leur feu vert mercredi 16 juin à l'ajout des États-Unis à la liste des pays et territoires dont les voyageurs, même non vaccinés contre le virus, peuvent être admis dans l'UE, ont indiqué des sources européennes à l'Agence France-Presse.

Outre les États-Unis, l'Albanie, le Liban, la Macédoine du Nord, la Serbie, Taïwan, Hong Kong et Macao ont été ajoutés à cette liste qui comprenait jusqu'alors huit pays (Japon, Australie, Israël, Nouvelle-Zélande, Rwanda, Singapour, Corée du Sud et Thaïlande). Cela n'empêche pas que les voyageurs en provenance de ces pays ou territoires puissent être soumis par les États de destination à des mesures comme des tests, voire une quarantaine. L'UE avait par ailleurs décidé en mai d'autoriser les voyageurs vaccinés de pays tiers.

Pour arrêter leur liste, établie depuis un an et régulièrement actualisée, les Européens se fondent notamment sur la situation épidémiologique du pays et l'avancement de sa campagne de vaccination, le nombre de tests menés ainsi que sur la fiabilité des données. Les pays peuvent y figurer s'ils ont enregistré moins de 75 cas de coronavirus pour 100.000 habitants sur les 14 derniers jours. Aux États-Unis, ce taux est de 73,9, selon des chiffres du Centre européen de contrôle et de prévention des maladies (ECDC).

L'UE demande la réciprocité pour ses citoyens

Bruxelles est par ailleurs en discussion avec les États-Unis pour une reconnaissance mutuelle des certificats sanitaires ou preuves de cette vaccination. Tous deux ont décidé de mettre en place un groupe de travail pour permettre "la reprise des voyages de façon pérenne et sécurisée" entre les deux blocs, à l'issue d'un sommet UE-USA mardi à Bruxelles, première rencontre de ce type depuis 2017.

À lire aussi

Le commissaire européen au Marché intérieur Thierry Breton avait indiqué le 7 juin dernier que l'Union européenne réclamait aux États-Unis la réciprocité en matière d'accueil des touristes européens.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/