1 min de lecture Migrants

Coronavirus et crise migratoire : la Libye proche d'un désastre humanitaire

Malte a appelé mardi l'Union européenne à une action urgente en Libye, afin d'éviter un désastre humanitaire dans ce pays touché par une guerre civile, l'épidémie de coronavirus et des naufrages de migrants en Méditerranée.

>
Migrants : Malte appelle l'UE à agir en Libye pour éviter un drame humanitaire Crédit Image : Handout / TURKISH DEFENCE MINISTRY / AFP | Crédit Média : Christophe Decroix | Durée : | Date :
Christophe Decroix
Christophe Decroix Journaliste RTL

Le chiffre paraît démesuré : 650.000 personnes attendent sur les côtes libyennes de pouvoir rejoindre l'Europe. Essentiellement des gens venus d'Afrique sub-saharienne et qui se retrouvent coincés dans ce pays, entassés dans des camps dans des conditions souvent effroyables, parfois réduits même à l'esclavage. 

Juste en face de la Libye, la première côte européenne, c'est Malte. Et Evarist Bartolo, son ministre des Affaires étrangères, est très inquiet. Il voit s'accumuler les migrants et les dangers qui les guettent Händel à la guerre civile et le coronavirus. 

Ils sont en effet des centaines de milliers à voir la mer Méditerranée et l'Europe comme leur unique issue de secours. Il y a là, selon le ministre maltais, "tous les ingrédients d'un désastre humanitaire majeur". Un tsunami dans lequel peuvent être emportés des hommes, des femmes enceintes parfois victimes de viol et des enfants.

La seule solution réaliste pour éviter cette crise humanitaire et pour sauver ces vies, selon lui, c'est que l'Europe lance une mission immédiate en Libye pour apporter de la nourriture, des médicaments et des équipements de soin.

À lire aussi
Les migrants de l'Ocean Viking ont commencé à débarquer en Sicile Sicile
Les 180 migrants secourus en mer par l'Ocean Viking débarqués en Sicile

Evarist Bartolo évalue cette aide d'urgence "à 100 millions d'euros". Une aide qui pourrait inciter ces migrants à rester en Libye plutôt que de risquer leur vie en mer. Mais il faut agir dès "aujourd'hui. Pas demain", conclue-t-il. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Migrants Libye Crise en Libye
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants