1 min de lecture Équateur

Coronavirus : des cadavres jusque dans les toilettes d'un hôpital d'Équateur

En Équateur, le système sanitaire s'effondre. Une partie du personnel fuit l'hôpital tandis que les restants vivent un cauchemar voyant les morts se multiplier.

À côté de l'hôpital de Guayaquil en Équateur, des cercueils à vendre
À côté de l'hôpital de Guayaquil en Équateur, des cercueils à vendre Crédit : JOSE SANCHEZ LINDAO / AFP
IMG_0047
Nicolas Scheffer et AFP

Dans cet hôpital de Guaraquil en Équateur, les morts du coronavirus sont entassés jusque dans les toilettes. Par manque de personnel de la morgue, ce sont les infirmiers qui doivent les déplacer. 

L'un d'entre-eux, un trentenaire de l'hôpital de Guayaquil témoigne du cauchemar qu'il a vécu avec l'effondrement du système sanitaire, dans ce pays qui est l'un des principaux foyer de Covid-19 en Amérique latine. Il se dit "traumatisé" autant professionnellement que dans sa vie personnelle.

En une journée, il a dû doubler le nombre de personnes sous sa garde. "Il arrivait tellement de gens que lorsque nous leurs posions la perfusion, ils mouraient pratiquement entre nos mains", dit-il. "Les médicaments causent des troubles gastro-intestinaux, certains se font dessus. Les malades voient la personne d'à côté qui s'asphyxie et qui crie pour avoir de l'oxygène".

"Tout le monde a fui"

Alors que les infirmiers doivent transporter les corps dans les WC, ils se retiennent d'aller aux toilettesL'Équateur compte 23.000 cas dont 600 morts depuis le début de la pandémie, mais le décompte officiel masque une partie de la réalité. Dans les quinze premiers jours d'avril, les décès ont triplé par rapport à la moyenne mensuelle. 

À lire aussi
Le cimetière de Guayaquil, en Equateur, le 12 avril 2020 Équateur
Coronavirus : en Équateur, près de 800 cadavres récupérés dans des habitations

Alors que le pays est en alerte, l'infirmier dit que "tout le monde a fui : le personnel administratif, les psychologues se sont mis en lieu sûr". L'homme dit avoir peur d'être contaminé et de propager la maladie auprès de ses patients. Il ne parvient plus à dormir.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Équateur Coronavirus International
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants