1 min de lecture Coronavirus États-Unis

Coronavirus aux États-Unis : la barre des 150.000 morts dépassée, Donald Trump minimise

Le président américain a réaffirmé son soutien aux traitements à base d'hydroxychloroquine et indiqué à tort que plusieurs États n'étaient plus touchés par l'épidémie.

Donald Trump a porté un masque en public pour la première fois le 11 juillet 2020.
Donald Trump a porté un masque en public pour la première fois le 11 juillet 2020. Crédit : ALEX EDELMAN / AFP
Victor
Victor Goury-Laffont Journaliste

La première vague de coronavirus aux États-Unis n'en finit plus. Le pays a franchi, ce mercredi 29 juillet, la barre des 150.000 décès liés à l'infection, avec plus de 4.4 millions de cas confirmés, selon la base de données du New York Times

En une journée, les États-Unis ont enregistré 1.420 décès et près de 70.000 nouveaux cas. Sur une semaine, depuis le 23 juillet, 65.036 contaminations supplémentaires apparaissent en moyenne chaque jour.

Certaines États, comme la Caroline du Sud, la Géorgie ou la Floride sont particulièrement touchés. Le comté de Miami-Dade, 2.5 millions d'habitants, enregistre en moyenne 109 cas par jour pour 100.000 habitants. 

D'autres États très peuplés comme le Texas ou la Californie ont aussi certaines zones particulièrement atteintes. Le 23 juillet, le président Donald Trump avait estimé que le pays se portait très bien, "sauf si on regarde au sud et à l'ouest."

Revirement de courte durée

À lire aussi
Des médecins ambulanciers transportant un patient Covid, à l'hôpital Coral Gables, près de Miami, aux États-Unis, le 30 juillet 2020. Coronavirus États-Unis
Coronavirus aux États-Unis : plus de 100.000 personnes hospitalisées, un record

Depuis le début de la crise, le chef d'État américain change régulièrement de ton quant à la gravité de l'épidémie. Le 21 juillet, après des semaines de relativisation, il était apparu pour la première fois portant un masque en public. 

Donald Trump avait aussi reconnu que l'épidémie risquait de "s'empirer" et annulé le rassemblement prévu du 24 au 27 août pour la convention du parti Républicain en Floride, où il sera investi comme candidat du parti en vu de l'élection présidentielle de novembre.

Un revirement qui n'aura pas duré : le 45ème président américain a relayé le 28 juillet une série de tweets d'autres comptes prônant un traitement à base d'hydroxychloroquine et s'en prenant à Anthony Fauci. Le conseiller de la Maison Blanche sur la crise du coronavirus a régulièrement pris position en faveur du port du masque, de la distanciation sociale et de la fermeture de lieux publics, provoquant des tensions avec Donald Trump. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus États-Unis Coronavirus Donald Trump
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants