1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Coronavirus au Royaume-Uni : malgré la levée de la quarantaine, pourquoi s'y rendre reste compliqué
1 min de lecture

Coronavirus au Royaume-Uni : malgré la levée de la quarantaine, pourquoi s'y rendre reste compliqué

ÉCLAIRAGE - Londres a annoncé mercredi la suppression à partir du dimanche 8 août de la quarantaine imposée aux voyageurs vaccinés en provenance de France.

Illustration de Londres, le 26 juillet 2021
Illustration de Londres, le 26 juillet 2021
Crédit : Tolga Akmen / AFP
Thomas Pierre

La fin d'une discrimination ? Assurément. Pour autant, la levée de la quarantaine pour les voyageurs provenant de France signifie-t-elle qu'il est redevenu aisé de se rendre au Royaume-Uni ? Pas tout à fait.   

Car, si le gouvernement britannique a bien annoncé mercredi la suppression, dès ce dimanche 8 août, de l'isolement imposé aux voyageurs vaccinés traversant la Manche, 
Londres maintient l'Hexagone dans la liste des pays orange. Et donc ses voyageurs à une série d'obligations sanitaires toujours aussi contraignantes. 

Ainsi, selon les autorités sanitaires anglaises, toute personne vaccinée souhaitant embarquer dans un Eurostar ou un vol pour Londres devra toujours se soumettre à un test dans les trois jours précédant son voyage. Avant de se déplacer, elle devra aussi réserver un créneau pour passer un second test sur place, au deuxième jour de son séjour

Seule amélioration notable : à partir de dimanche, les voyageurs en provenance de la France ne seront en revanche plus obligés de passer le test du 8e jour.  À noter que les pays de la liste verte ne sont guère mieux lotis. Les voyageurs en provenance d'Allemagne par exemple doivent aussi présenter un test négatif avant le départ et se soumettre à un test au deuxième jour.

La Métropole seulement concernée

À lire aussi

Ces mesures ne concernent que les personnes venant de Métropole. L'île de la Réunion et Mayotte, où le variant Beta est présent, sont classées en rouge, réservant aux seuls résidents britanniques la possibilité de rentrer en Angleterre, au prix d'une coûteuse quarantaine à l'hôtel obligatoire de 10 jours. 


Ces règles fixées par le gouvernement britannique ne concernent certes que l'Angleterre, mais les gouvernements locaux d'Ecosse, du Pays de Galles et d'Irlande du Nord adoptent généralement les mêmes mesures. À partir de dimanche, voyager en Grande-Bretagne demandera donc encore de la patience. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/