1 min de lecture Royaume-Uni

Coronavirus au Royaume-Uni : les hôpitaux londoniens sont submergés

Le Royaume-Uni a comptabilisé 1.325 nouveaux décès dûs à la Covid-19 en 24 heures, le maire de Londres tire la sonnette d'alarme.

À Londres, les hôpitaux sont sur le point de saturer.
À Londres, les hôpitaux sont sur le point de saturer. Crédit : Tolga Akmen / AFP
Marie Billon édité par Pierre Griner

Alors que le vaccin Moderna vient d'être approuvé par les autorités britanniques, la situation sanitaire s'aggrave chaque jour un peu plus dans le pays : 1.325 nouveaux décès ont été enregistrés au cours des dernières 24 heures, un record. Le maire de Londres, Sadiq Khan, a décrété ce vendredi 8 janvier un "état d'incident majeur", une sorte d'état d'urgence. "Les hôpitaux sont en train d'être submergés" explique-t-il.

Le personnel soignant est également très inquiet, comme Mario, un consultant aux urgences d'un hôpital du Sud-Est londonien : "Nous n'avons plus de lits, nous sommes pleins. On a ouvert des salles d'opération qu'on utilise pour des soins intensifs". Le soignant, qui se dit fatigué mais combatif, se désole : "on a dû garder des malades parfois trois heures dans les ambulances, et avec le froid on ne peut même plus dresser des tentes pour les malades dehors".

Rowan est lui infirmier à Sheffield, dans le Nord de l'Angleterre. Son hôpital a reçu plusieurs demandes de placements de la part de la capitale : "nos soins intensifs sont pleins à seulement 70%, mais si nous prenons des patients d'ailleurs nous serons vite remplis. Que se passera-t-il alors quand la deuxième vague nous touchera ? J'ai l'impression de voir un tsunami se diriger vers nous". Comme lors de la première vague, Rowan s'attend à être désigné pour travailler aux soins intensifs dès la semaine prochaine : il est le dernier de son équipe à ne pas encore avoir dû changer d'affectation.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Royaume-Uni Coronavirus Santé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants