1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Coronavirus au Royaume-Uni : "Il faut saluer le succès politique", pour Patrick Martin-Genier
1 min de lecture

Coronavirus au Royaume-Uni : "Il faut saluer le succès politique", pour Patrick Martin-Genier

INVITÉ RTL - Pour la première fois depuis six mois, aucun patient n'est mort du coronavirus à Londres lundi 29 mars. Une victoire pour ce pays où 60% de la population est vaccinée.

L'Union Jack devant Big Ben à Londres.
L'Union Jack devant Big Ben à Londres.
Crédit : JUSTIN TALLIS / AFP
Coronavirus au Royaume-Uni : "Il faut saluer le succès politique", pour Patrick Martin-Genier
00:12:16
Julien Sellier - édité par Florine Boukhelifa

Coupe verticale du virus, écoles en sursis, hôpitaux saturés... L'épidémie de coronavirus continue de sévir en France. Pour sortir du tunnel, il faudra peut-être s'inspirer du Royaume-Uni : aucun mort à Londres lundi 29 mars, une première depuis six mois. Le pays a débuté le même jour sa deuxième phase de déconfinement, rendant notamment possible de se réunir à six et de faire du sport en extérieur. Objectif : vivre sans restrictions cet été.

Alors que la France tente de rattraper son retard dans la vaccination, 60% de la population britannique a reçu sa première dose du vaccin, soit 30 millions de personnes. "C'est une véritable réussite, qu'on apprécie ou non Boris Johnson, il faut reconnaître le succès politique, commercial et sanitaire", estime Patrick Martin-Genier, enseignant à Sciences Po et spécialiste de l'Europe.

Malgré plus de 1.000 morts chaque jour en janvier, le Royaume-Uni a "su s'affranchir de la bureaucratie européenne" pour gérer la crise, poursuit-il. L'enseignant évoque notamment la présence de "remarquables négociateurs", des "contrats commerciaux extraordinairement juteux", le confinement strict ou encore la décision de ne pas suspendre la vaccination avec AstraZeneca lorsqu'il y a eu des doutes.

Un nouveau vaccin produit au Royaume-Uni

Le 29 mars dernier, le Premier ministre Boris Johnson a également annoncé un "contrat faramineux" avec le géant pharmaceutique GlaxoSmithKline : 60 millions de doses de Novovax vont être produites dans le Nord-est de l'Angleterre, ce qui permettra probablement au pays de garder son avance vaccinale.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire