1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. "Convoi de la liberté" contre l'obligation vaccinale : que se passe-t-il à Ottawa ?
1 min de lecture

"Convoi de la liberté" contre l'obligation vaccinale : que se passe-t-il à Ottawa ?

Plusieurs centaines de camionneurs s'opposent à l'obligation vaccinale pour franchir la frontière entre le Canada et les États-Unis. Depuis près d'une semaine, la capitale Ottawa est bloquée.

Plusieurs centaines de camionneurs se sont donnés rendez-vosu dans le centre de la capitale canadienne, Ottawa.
Plusieurs centaines de camionneurs se sont donnés rendez-vosu dans le centre de la capitale canadienne, Ottawa.
Crédit : Lars Hagberg / AFP
micro generique
Benoît Leroy

La grogne continue. Après être partis des quatre coins du Canada, plusieurs centaines de camionneurs se sont rejoint dans les rues de la capitale du pays, Ottawa. Depuis ce samedi 29 janvier, ces derniers bloquent une partie de la ville. Le nom de leur mouvement ? "Le convoi de la liberté".  

Le mouvement de contestation s'est ouvert à la suite de l'instauration d'une obligation vaccinale pour entrer aux États-Unis par la route. Une décision prise par Washington mi-janvier dernier et qui touche en particulier les routiers traversant la frontière régulièrement. 

Dans le même temps, une frange minoritaire de la population s'est ralliée aux manifestations alors que plusieurs restrictions sanitaires restent en vigueur dans le pays. Depuis novembre, au Canada, il est impératif d'être vacciné pour prendre un train ou un avion. Plus récemment, la province du Québec a réduit l'accès aux boissons alcoolisées pour les personnes non-vaccinées.

Un mouvement soutenu par une petite partie des Canadiens

Au plus fort de la mobilisation, 15.000 personnes s'étaient données rendez-vous dans les rues d'Ottawa. Près d'une semaine plus tard, ces manifestants sont toujours présents dans les rues. 

À lire aussi

Ce jeudi 3 février, le Premier ministre du pays s'est exprimé et a appelé les manifestants à quitter les lieux. Une demande à laquelle les opposants à l'obligation vaccinale ont répondu par une fin de non-recevoir. Un temps, l'usage des soldats a été évoquée. L'hypothèse a été écartée par le chef du gouvernement ce jeudi.

À noter, cette vague de contestations n'est soutenue que par une minorité des Canadiens. Selon un récent sondage, seul un habitant sur trois du pays éprouve de la sympathie pour le mouvement.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.