1 min de lecture États-Unis

Comment Donald Trump a évité la prison à son ami Roger Stone

Le président américain Donald Trump a commué la peine de prison de son ami Roger Stone, condamné en février à 40 mois de prison dans le cadre de l'enquête sur l'ingérence russe pendant la campagne présidentielle américaine de 2016.

Donald Trump. lors d'un meeting à Tulsa.
Donald Trump. lors d'un meeting à Tulsa. Crédit : Nicholas Kamm / AFP
IMG_5140
Sarah Rozenbaum et AFP

Donald Trump ne s'était jamais caché de sa volonté d'épargner la prison à son ami Roger Stone. Ce dernier, condamné en février à 40 mois derrière les barreaux dans le cadre de l'enquête sur l'ingérence russe pendant la campagne présidentielle de 2016, a finalement vu sa peine commuée par le président américain. 

Roger Stone avait été reconnu coupable en novembre 2019 de mensonges au Congrès et de subornation de témoin au sujet d'e-mails démocrates piratés lors de la campagne de 2016. Sa peine de prison devait débuter la semaine prochaine. Dès sa condamantion, Donald Trump avait expliqué qu'il voulait gracier son ex-collaborateur âgé de 67 ans, un conseiller politique sulfureux connu pour son style haut en couleur et son tatouage de Richard Nixon dans le dos. 

Roger Stone, "honoré"

"Aujourd'hui, le président Donald Trump a ordonné une mesure de clémence exécutive pour commuer la peine injuste de Roger Stone", a annoncé la Maison Blanche vendredi 10 juillet dans un communiqué, ajoutant que cet ami de longue date du président, une "victime du canular russe perpétué par la gauche et ses alliés dans les médias", était dorénavant "un homme libre".

Par le biais de son avocat, qui a transmis sa déclaration à des médias, Roger Stone s'est dit "incroyablement honoré" de cet "acte de clémence" présidentiel. Cette mesure a été décriée comme un "abus de pouvoir" par les parlementaires démocrates Jerry Nadler et Carolyn Maloney. Pour eux : "Aucun autre président n'a usé de son droit de clémence pour une raison aussi clairement personnelle et intéressée".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Donald Trump Prisons
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants