1 min de lecture Faits divers

Colombie : un pull vantant la cocaïne du pays met Walmart dans l'embarras

La Colombie a annoncé qu'elle allait réclamer des indemnités à l'enseigne pour avoir fait le lien entre la cocaïne et le pays sud-américain dans une publicité pour un pull de Noël.

"Let it snow", était-il écrit en dessous du pull.
"Let it snow", était-il écrit en dessous du pull. Crédit : Capture d'écran Twitter
Venantia
Venantia Petillault et AFP

Le pull représentait un père Noël extatique, une paille à la main et trois lignes blanches tracées sur une table devant lui. "Let it snow" ("tombe la neige"), était-il écrit dessous. Sauf qu'en argot américain, le terme "snow" signifie aussi "cocaïne".

L'enseigne Walmart qui a commercialisé le produit, a aggravé son cas dans la description du pull : "La meilleur neige vient d'Amérique du Sud (...) c'est pour ça que le père Noël aime bien savourer l'instant quand il met la main sur de la neige colombienne de très bonne qualité".

Dès ce samedi 7 décembre, les vêtements en question ont été retirés du site canadien, a annoncé une porte-parole de Walmart mardi 10 décembre en précisant qu'aucun pull n'avait été commercialisé en magasin. Cependant, elle n'a pas indiqué combien de temps ils étaient restés disponibles à la vente. 

Ces pulls "ne représentent pas les valeurs de Walmart et n'ont pas leur place sur notre site internet", a annoncé l'entreprise dans un communiqué, en présentant ses excuses.
Mais Bogota va demander à l'enseigne "une indemnisation", a déclaré Camilo Gomez, le directeur de l'Agence de défense juridique de l'État colombien à la radio locale W Radio, selon le site canadien La presse.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Colombie Drogue
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants