2 min de lecture Religions

Colombie : de l'eau bénite larguée d'un avion pour exorciser une ville

Monseigneur Jaramillo Montoya, évêque de Buenaventura (Colombie) veut exorciser sa ville, frappée par une forte criminalité. Une œuvre du diable selon lui, qu'il veut chasser à grand renfort d'eau bénite.

Un hélicpotère largue de l'eau en Suède, le 17 juillet 2018 (illustration)
Un hélicpotère largue de l'eau en Suède, le 17 juillet 2018 (illustration) Crédit : Maja SUSLIN / TT NEWSAGENCY / TT News Agency / AFP
signature paul turban
Paul Turban Journaliste

Aux grands maux, les grands remèdes. La ville de Buenaventura (Colombie) connait une recrudescence d'assassinats. Pour y remédier, l'évêque du lieu, Monseigneur Rubén Darío Jaramillo Montoya, veut exorciser la ville. Depuis un hélicoptère de la Marine nationale dont il a le soutien, il envisage de jeter de l'eau bénite en grande quantité pour "chasser les démons", selon la radio locale Blu Radio, reprise par l'agence Fides.

"Nous voulons faire un tour de Buenaventura dans les airs, et l'asperger d'eau bénite pour voir si nous exorciserions soudainement ces démons qui détruisent le port, pour que la bénédiction de Dieu vienne et retire tout ce mal qui envahit nos rues", a précisé Monseigneur Jaramillo Montoya.

Cet bénédiction est prévue pour la mi-juillet, à l'occasion des festivités de la Saint-Bonaventure (15 juillet), patron du lieu. En amont de l'aspersion, des images saintes du Docteur de l'Église, célèbre notamment pour ses écrits sur la sainteté, devraient être distribuées dans la ville pour inviter les habitants à la prière.

Une ville ravagée par la violence

Dix jours avant l'annonce, une petite fille de 11 ans a été retrouvée assassinée. Son corps portait des traces de tortures et d'abus sexuels. Plus largement, il y a eu 51 meurtres entre janvier et mai, 20 de plus que l'année passée, selon Blu Radio. Selon Fides, le nombre d'homicides "demeure à des niveaux alarmants" à Buenaventura, alors que "les autres régions ont vu une diminution du nombre des homicides."

À lire aussi
Des manifestants portent une étoile jaune lors de la marche contre l'islamophobie religions
Étoile jaune lors de la marche contre l'islamophobie : Esther Benbassa s'explique

L'évêque dénonce aussi la persistance des "casa di pique" ("maisons de pique" en français"). Il s'agit selon Fides de "lieux de torture et de mise à mort des personnes enlevées parce qu’elles entravaient ou ne soutenaient pas les bandes et la criminalité organisée, une réalité que l’on croyait disparue depuis 2015".

Selon Monseigneur Jaramillo Montoya, "le diable se manifeste dans le mal, dans le vol, dans la mort, dans la corruption et dans ces choses qui se trouvent dans le cœur des personnes". Par la prière et l'aspersion d'eau bénite, "Dieu peut les en extraire, et faire qu’une personne qui agit mal change."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Religions Colombie Insolite
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants