1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Chine : les éléphants en vadrouille depuis des mois sur le point de regagner leur réserve
1 min de lecture

Chine : les éléphants en vadrouille depuis des mois sur le point de regagner leur réserve

Depuis plus d'un an et demi, quatorze éléphants en vadrouille ont ravagé plusieurs hectares de plantations et provoqué la panique des habitants du sud-ouest de la Chine. Ils reviennent finalement sur leurs terres.

Des éléphants sauvages (illustration)
Des éléphants sauvages (illustration)
Crédit : AMAURY HAUCHARD / AFP
Romain Giraud & AFP

Calfeutrer les habitants, couper l'électricité, disposer des bananes à l'extérieur du village pour attirer les éléphants et les ramener dans la nature, telle était la routine de la trentaine de zoologues qui traquaient depuis des mois un troupeau d'éléphants en vadrouille dans le sud-ouest de la Chine. Ce lundi 9 août, les 14 pachydermes sont sur le point de regagner leur réserve. Ils ont traversé le pont qui marque le point d'entrée de leur territoire. 

Les spécialistes ne savent pas encore les vraies raisons qui ont poussé la horde à entreprendre une marche de 700 km à travers le tropique du Cancer. Parmi les explications possibles : un manque de nourriture lié à l'augmentation de la population dans leur réserve de Xishuangbanna (300 contre 200 il y a 40 ans), une évolution du champ magnétique qui bouleverserait leur système de navigation sophistiqué. Alors que le GIEC vient de livrer un rapport alarmant ce lundi 9 août concernant le climat, le changement climatique qui modifierait l'écosystème, est également envisagé comme possible cause de cette migration. 

C'est donc la fin d'un road trip géant qui a enchanté les médias durant tous ces mois. Ce fut moins le cas des agriculteurs et habitants des régions visitées. Les éléphants ont en effet, sur leur passage, ravagé d'innombrables hectares de maïs et de canne à sucre et effrayé les habitants des villages qu'ils ont visités. Leur arrivée était signalée par haut-parleurs ou au porte-à-porte et les habitants étaient invités à rester chez eux. Le courant était ensuite coupé. Quoi qu'il en soit, tout est bien qui finit bien et cette aventure restera gravée dans les souvenirs des zoologues qui n'ont cessé de se réinventer durant ces mois, livrant une bataille intellectuelle avec les pachydermes.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/