1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Chine : le milliardaire Jack Ma, fondateur d'Alibaba, a disparu depuis octobre
1 min de lecture

Chine : le milliardaire Jack Ma, fondateur d'Alibaba, a disparu depuis octobre

Jack Ma, fondateur du site Alibaba, a disparu depuis fin octobre. L'homme d'affaires avait été convoqué par les autorités après un discours critique sur le régime de Pékin.

Jack Ma, président du groupe Alibaba, prend la parole lors du 20e anniversaire du groupe à Hangzhou (Chine), le 10 septembre 2019.
Jack Ma, président du groupe Alibaba, prend la parole lors du 20e anniversaire du groupe à Hangzhou (Chine), le 10 septembre 2019.
Crédit : STR / AFP
Florise Vaubien

Le 25e homme le plus riche au monde est porté disparu. Le milliardaire Jack Ma, fondateur du site Alibaba, n'a pas donné signe de vie depuis le 24 octobre, rapporte le Financial Times. Ce jour-là, il s'était fait remarquer en tenant "un discours particulièrement critique" sur la politique menée par Pékin, détaille le quotidien régional Ouest France, appelant à une refonte du système financier chinois. À la suite de ces déclarations, l'homme d’affaires de 56 ans avait été convoqué par les autorités qui lui avaient imputé des sanctions financières. 

S'ensuit une véritable descente aux enfers. Le gouvernement a décidé de suspendre l'entrée en bourse d'Ant, la banque en ligne d'Alibaba, provoquant ainsi la chute de l’action du groupe. Le 24 décembre, Pékin a annoncé l'ouverture d’une enquête : la firme est soupçonnée de "pratiques monopolistiques". Mais toujours aucune réaction publique du milliardaire chinois qui a tweeté pour la dernière fois le 10 octobre dernier. 

D'après nos confrères, l'homme d'affaires devait assister à plusieurs rendez-vous, notés dans son agenda, notamment en participant au jury de la finale de l’émission Africa's Business Heroes en novembre. Une collaboratrice du groupe Alibaba l'avait remplacé en expliquant que Jack Ma avait un problème d’emploi du temps. 

Le régime communiste chinois aurait l'habitude d'écarter certains hommes de pouvoir critiques envers le régime, explique le Monde dans un article publié le 29 décembre dernier. À noter que le milliardaire Guo Wengui, qui a fui la Chine en 2014, avait déclaré sur Twitter en 2019 que Jack Ma "finirait probablement en prison ou mort" en 2020 car la Chine "veut reprendre le contrôle" de son entreprise

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/