2 min de lecture Prostitution

Chine : fin des centres de détention pour les prostituées et leurs clients

Le parlement chinois a mis un terme, samedi 28 décembre, au système pénal “prison et éducation“ qui permettait de maintenir en détention, sans inculpation, des prostituées et leurs clients pendant plusieurs années.

Une prostituée à Strasbourg (image d'illustration)
Une prostituée à Strasbourg (image d'illustration) Crédit : THOMAS WIRTH / AFP
Florise Vaubien
Florise Vaubien et AFP

La fin d’un système arbitraire : à partir de dimanche 29 décembre, les prostituées et leurs clients ne pourront plus être enfermés dans des "centres d'éducation". Le parlement chinois a mis un terme, samedi 28 décembre, au système pénal “prison et éducation“, une disposition qui permettait de maintenir en détention, sans inculpation, des prostituées et leurs clients pendant plusieurs années. 

Les personnes actuellement en détention dans des "centres d'éducation" seront immédiatement libérées, a indiqué l’agence Chine nouvelle. 

Les travailleurs du sexe qui sont détenus parfois jusqu'à deux ans, subissent travail forcé, violences policières, tests obligatoires contre les maladies sexuellement transmissibles, humiliations et violences physiques. 

Une "rééducation" condamnée par l'opinion publique

C’est la longue liste de sévices détaillée par Shen Tingting, responsable de l’organisation Asia catalyst, une association qui défend les droits des communautés marginalisées. L’abolition de ce système "est un pas positif", a-t-elle estimé. Elle admet toutefois que le combat est loin d'être terminé : "La loi en Chine met l’accent sur l’interdiction et la répression… au lieu de fournir un cadre pour assurer la santé et la sécurité des travailleurs du sexe en tant que professionnels", déplore t-elle.

À lire aussi
Le principal proxénète, âgé de 24 ans, aurait versé 500 € à une connaissance pour prendre sous son aile la victime, qui s'était échappée d'un foyer d'Île-de-France. justice
Loiret : deux hommes et une femme condamnés pour avoir prostitué une adolescente

Depuis l’abolition du "système de rééducation par les camps de travail" en 2013, l’opinion publique était devenue favorable à la fin de ce système de détention arbitraire. En outre, l’arrestation en 2014, d’un acteur populaire, Huang Haibo, détenu six mois pour avoir sollicité une prostituée, avait suscité de vives critiques dans les médias

En Chine, la prostitution, illégale, est un phénomène répandu : on compte près d'un million de travailleurs du sexe. Les prostituées et leurs clients risquent jusqu’à 5.000 yuans (environ 639 €) d’amende et quinze jours de détention administrative.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Prostitution Chine Loi
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants