1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Centrafrique : quatre militaires français arrêtés à l'aéroport de Bangui
1 min de lecture

Centrafrique : quatre militaires français arrêtés à l'aéroport de Bangui

Les quatre hommes, qui escortaient un général de la force de l'ONU au moment de leur arrestation, étaient toujours en détention dans la soirée du lundi 21 février, selon une source diplomatique locale.

Des militaires français patrouillent à Bangui, en Centrafrique, le 11 avril 2014.
Des militaires français patrouillent à Bangui, en Centrafrique, le 11 avril 2014.
Crédit : MIGUEL MEDINA / AFP
Florine Boukhelifa & AFP

"Le problème est en cours de règlement, à ce stade, il n'y a pas d'inquiétude", selon un responsable de l'état-major des armées françaises. Quatre militaires français, qui escortaient un général de la force de l'ONU, ont été arrêtés dans l'après-midi du lundi 21 février à l'aéroport de Bangui, a tweeté l'ambassade de France dans la capitale centrafricaine. Dans la soirée, les quatre hommes étaient toujours dans les locaux de la gendarmerie.

"L'équipe de protection rapprochée du général (Stéphane) Marchenoir, chef d'état-major de la Force de la Minusca (Mission des Nations unies en Centrafrique), composée de quatre militaires français, a été arrêtée cet après-midi à l'aéroport de Bangui", a indiqué l'ambassade dans un communiqué publié sur ses comptes Twitter et Facebook.

De nombreux comptes privés se répandaient sur les réseaux sociaux dans la soirée en accusations contre les militaires français les accusant notamment d'avoir voulu "assassiner" le président centrafricain Faustin Archange Touadéra, avec force photos de leur présumé véhicule et d'armements "saisis" lors de leur interpellation.

Cet incident survient au moment où les relations entre la France et son ancienne colonie sont de plus en plus tendues, exacerbées par une féroce lutte d'influence entre Paris et Moscou, dans ce pays en guerre civile depuis 2013.

À lire aussi

La France reproche à la Centrafrique d'être "complice" d'une campagne anti-française orchestrée par Moscou sur les réseaux sociaux et certains médias, et accuse la compagnie russe de sécurité privée Wagner d'avoir fait main-basse sur le pouvoir et les ressources du pays.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.