1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Ce qu'il faut savoir l'affaire de triche qui secoue le monde des échecs
3 min de lecture

Ce qu'il faut savoir l'affaire de triche qui secoue le monde des échecs

ÉCLAIRAGE - Ce qui devait être une simple partie d'échecs pour le quintuple champion du monde Magnus Carlsen s'est transformé en immense scandale après des suspicions de triche contre son adversaire.

Le quintuple champion du monde d'échecs, Magnus Carlsen
Le quintuple champion du monde d'échecs, Magnus Carlsen
Crédit : Arun SANKAR / AFP
Nicolas Barreiro

Les amateurs d'échecs se déchirent depuis plusieurs jours autour d'une question : Hans Niemann a-t-il triché contre Magnus Carlsen ? La controverse a vu le jour le lundi 5 septembre. Dans le cadre de la Sinquefield Cup, le quintuple champion du monde Magnus Carlsen affronte un jeune américain de 19 ans, Hans Niemann, classé parmi les 50 meilleurs joueurs mondiaux.

La partie suit son cours et, à la surprise générale, Hans Niemann vient à bout de son adversaire. Peu de temps après sa défaite, Magnus Carlsen publie alors un message énigmatique sur son compte Twitter. "Je me suis retiré du tournoi", annonce-t-il en partageant une vidéo très connue de José Mourinho, dans laquelle l'entraîneur de football déclare : "Je ne préfère pas parler. Si je parle, je vais avoir de gros ennuis".

À la fin de cette partie, les soupçons de triche ont déjà fait énormément de bruit. L'organisation du tournoi prend alors les devants, même si elle n'a remarqué aucun coup suspect, et impose une fouille approfondie au joueur américain, en vain. Lors des parties suivantes, Hans Niemann ne joue plus au même niveau qu'auparavant, ce qui éveille encore plus les soupçons à son égard.

La polémique est alors lancée et devient au fil des jours, l'un des plus gros scandales de l'histoire des échecs. Deux semaines plus tard, le 19 septembre, les deux joueurs se retrouvent à nouveau face à face pendant le tournoi en ligne Julius Baer Generation Cup. La rencontre était très attendue mais, dès son deuxième coup, le champion norvégien abandonne sans dire un mot puis éteint sa webcam. Les commentateurs restent médusés.

Hans Niemann avait déjà triché par le passé

À lire aussi

Il n'existe à l'heure actuelle aucune preuve d'une éventuelle triche. Mais le passé d'Hans Niemann l'a rattrapé et poussé l'opinion en faveur de Magnus Carlsen. Lors d'un stream sur Twitch, le 6e joueur mondial Hikaru Nakamura évoque de vieilles accusations de tricherie à l'encontre du joueur américain. 

Hans Niemann avait triché lors de parties en ligne lorsqu'il était plus jeune, apprend-on ensuite. Le concerné lui-même ne s'en est pas caché. Il affirme avoir triché lors d'événements en ligne avec l'aide d'un ordinateur lorsqu'il avait 12 et 16 ans. Mais le site Chess.com,  une référence dans les échecs, a depuis déclaré qu'il pensait que Niemann avait triché en ligne plus fréquemment et qu'il lui avait montré les preuves. Il a ensuite été banni par le site.

"Nous avons partagé avec lui des preuves détaillées concernant notre décision, y compris des informations qui contredisent ses déclarations concernant l'ampleur et la gravité de sa tricherie sur Chess.com", a écrit le site, relayent nos confrères de RMC.

Comment a-t-il pu tricher ?

Au lendemain de sa seconde victoire, après seulement deux coups, Hans Niemann a confié qu'il s'agissait d'un "miracle ridicule". Il explique avoir deviné l'ouverture inhabituelle de son adversaire et s'y être préparé. Concernant les accusations de triche, il s'est dit totalement "propre" et même prêt à jouer nu s'il le fallait.

Il est assez facile de tricher aux échecs depuis chez soi. Il suffit simplement de faire appel à une intelligence artificielle qui vous dictera le meilleur coup à jouer. Mais face à un véritable échiquier, cela s'avère bien plus dur. Mais pas impossible. Le grand maître Igors Rausis a par exemple été banni pendant six ans en 2019 pour tricherie. Il avait été surpris en train de chercher des coups sur un téléphone qu'il avait caché dans des toilettes.

Deux "sources du monde des échecs" ont confié au Guardian que le seul moyen éventuel de tricher aujourd'hui serait de recevoir un signal significatif lorsqu'ils pouvaient jouer un coup déterminant. C'est ainsi que les rumeurs d'un plug anal sont nées et ont été massivement relayées. Toutefois, les joueurs sont souvent contrôlés pour détecter tout appareil électronique, surtout dans un tournoi aussi prestigieux.

Muré dans le silence depuis le début de la polémique, Magnus Carlsen a réagi le mercredi 21 septembre lors d'une interview qu'il a lui-même publiée sur sa chaîne YouTube. "Je ne peux pas vraiment parler de ça. Les gens peuvent tirer leurs propres conclusions et ils l'ont certainement fait", déclare-t-il. "Je dois dire que je suis vraiment impressionné par le jeu de Niemann. Je pense que son mentor, Maxim Dlugy, doit faire un excellent travail", a-t-il ajouté. Une déclaration énigmatique, qui ajoute encore une nouvelle pièce dans la machine.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/