1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Catalogne : les pro-référendum ont "gagné la bataille de l'image", selon Duhamel
1 min de lecture

Catalogne : les pro-référendum ont "gagné la bataille de l'image", selon Duhamel

ÉDITO - Pour l'éditorialiste, les violences policières ont pour conséquence que ceux qui n'ont pas envie de l'indépendance se sentent aujourd'hui plus solidaires des indépendantistes.

Les dizaines de milliers de Barcelonais sont descendues dans la rue neuf jours après les attentats qui ont frappé la Catalogne.
Les dizaines de milliers de Barcelonais sont descendues dans la rue neuf jours après les attentats qui ont frappé la Catalogne.
Crédit : LLUIS GENE / AFP
Catalogne : les pro-référendum ont "gagné la bataille de l'image", selon Duhamel
03:07
Catalogne : les pro-référendum ont "gagné la bataille de l'image", selon Duhamel
03:09
Alain Duhamel & La rédaction numérique de RTL

Les indépendantistes catalans ont proclamé leur victoire après le référendum de dimanche 1er octobre. Mais le gouvernement fédéral, pour qui le scrutin est illégal, ne veut rien entendre. Pour Alain Duhamel, les pro-référendum "ont certainement gagné la bataille de l'image et de l'opinion", car "tout le monde a été choqué, indigné, voire scandalisé, par la brutalité et les violences policières contre des gens (...) qui voulaient voter pacifiquement".

Il est donc probable que "ceux des Catalans qui n'ont pas envie de l'indépendance, et qui représentent peut-être la majorité, se sentent aujourd'hui plus solidaires des indépendantistes qu'ils ne l'étaient auparavant", analyse l'éditorialiste. Grand responsable de cette situation : le Premier ministre Mariano Rajoy, "qui refuse (depuis des années) toute négociation, toute ouverture, toute flexibilité d'aucune sorte".

Le référendum est anticonstitutionnel et illégal

Alain Duhamel

Mais cela ne veut pas dire, à l'inverse, que "la démocratie se trouve du côté des indépendantistes catalans". En effet, "leur référendum est anticonstitutionnel et illégal. Et ils exercent de plus en plus de pression extrêmement déplaisante, presque physique, contre ceux de leurs compatriotes qui sont d'un autre avis qu'eux". Un état de fait qui débouche sur le paradoxe suivant : "Mariano Rajoy rassemble tous les Catalans contre lui tandis que les indépendantistes divisent les Catalans contre eux".

Désormais, le plus probable est que l'issue du référendum débouche sur une saisine du Parlement catalan qui décréterait de façon unilatérale et illégale l'indépendance de la Catalogne. Ce à quoi Madrid devrait avoir recours à l'article 155 de la Constitution qui "suspendrait toute autonomie du pays concerné". 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/