1 min de lecture Justice

Carlos Ghosn rallie le Liban malgré son assignation à résidence au Japon

VU DANS LA PRESSE - Carlos Ghosn, l'ancien patron du groupe Renault-Nissan, a atterri à Beyrouth le 30 décembre, malgré son assignation à résidence à Tokyo. Il reste sous le coup de la justice nippone pour corruption.

Carlos Ghosn a été libéré sous caution, a-t-on appris jeudi 25 avril 2019
Carlos Ghosn a été libéré sous caution, a-t-on appris jeudi 25 avril 2019 Crédit : Behrouz MEHRI / AFP
benoit
Benoît Collet Journaliste

Carlos Ghosn, l'ancien patron du groupe Renault-Nissan, sous le coup de la justice nippone pour des faits de corruption, a atterri lundi 30 décembre à Beyrouth, en violation de son assignation à résidence au Japon.

Selon des informations de médias libanais, l'homme d'affaires serait arrivé au Liban à bord d'un jet privé en provenance de Turquie. Son entourage, cité par Europe 1, a expliqué que Carlos Ghosn a quitté le Japon par peur d'un "procès inéquitable".

Carlos Ghosn a été arrêté en novembre 2018. L'ex-PDG de 65 ans est soupçonné par la justice japonaise d'avoir volontairement oublié de déclarer des revenus aux autorités entre 2010 et 2018. Suite à sa libération sous caution, Carlos Ghosn était assigné à résidence à Tokyo depuis le 25 avril, dans l'attente de son procès à Tokyo, qui devait débuter au plus tôt au printemps 2020.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Carlos Ghosn PSA
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants