2 min de lecture Faits divers

Canada : la police tire sur un père soupçonné d'avoir kidnappé son bébé, l’enfant tué par balle

Un bébé âgé d’un an a été mortellement touché jeudi lors d’un affrontement entre la police canadienne et son père, soupçonné de l’avoir kidnappé.

Des policiers à Toronto, Ontario (illustration)
Des policiers à Toronto, Ontario (illustration) Crédit : Cole BURSTON / AFP
Florise Vaubien
Florise Vaubien Journaliste

Un drame hors du commun pour cette famille canadienne installée à Kawartha Lakes, au Canada. Un bébé d'un an a été mortellement touché par balle, jeudi 26 novembre, alors que son père était soupçonné de l'avoir kidnappé. La police a ouvert le feu touchant grièvement le suspect et l'enfant n'a pas survécu, indique le journal The Guardian. Le quotidien britannique a toutefois précisé que, pour l'heure, les enquêteurs n'ont pas encore confirmé si les coups de feu de la police avaient tué le petit garçon.

Plus tôt dans la journée, ce père de famille se serait violemment disputé avec sa compagne. L'homme, âgé de 33 ans, aurait été violent, détaille Ouest France, et des coups de feu auraient retenti, d'après les voisins. Le suspect se serait ensuite enfui avec l'enfant du couple avant d'être rattrapé par les forces de l’ordre sur une route de campagne. 

Le bébé est décédé sur place

Lors de la confrontation, la police a alors tenté de stopper sa camionnette mais l'homme a percuté un véhicule, "blessant un policier qui se trouvait à côté". Trois agents de la police ont alors ouvert le feu : ils ont ensuite constaté le décès du bébé, assis sur le siège arrière. Le père, grièvement blessé, a été transporté à l’hôpital. 

"Il est encore trop tôt pour déterminer la raison qui a poussé les policiers à tirer sur le véhicule et pour savoir ce qu'il s'est passé", a indiqué la porte-parole de l'Unité d'Investigations spéciales (SIU), Monica Hudon.

À lire aussi
faits divers
Dijon : un homme mis en examen après l'enlèvement et le viol d'une mineure

Le chef de la police de la province d'Ontario, Thomas Carrique, a présenté ses condoléances à la famille du petit sur Twitter, tout en appelant à s'abstenir de "spéculer sur les faits". Sept enquêteurs, dont deux légistes et un expert en collision, ont été mobilisés pour faire la lumière sur cette affaire, a par ailleurs assuré l'Unité d'Investigations spéciales (SIU). 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Police Bébé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants