1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Biélorussie : pourquoi l'ambassadeur de France a-t-il été expulsé ?
1 min de lecture

Biélorussie : pourquoi l'ambassadeur de France a-t-il été expulsé ?

ÉCLAIRAGE - La France, à l'instar d'autres pays de l'Union européenne, n'a pas reconnu les résultats de la présidentielle d'août dernier.

Alexandre Lukachenko, le président de la Biélorussie, ou du Bélarus
Alexandre Lukachenko, le président de la Biélorussie, ou du Bélarus
Crédit : Maxim GUCHEK / BELTA / AFP
Thomas Pierre & AFP

C'est une nouvelle illustration des tensions entre Minsk et les Occidentaux. L'ambassadeur de France au Bélarus, Nicolas de Bouillane de Lacoste, a quitté le pays. Minsk lui avait demandé de le faire avant lundi. L'ambassadeur aurait été expulsé parce qu'il n'a jamais présenté ses lettres de créance au président Alexandre Loukachenko. Une cérémonie qui officialise la prise de fonctions.

La France, à l'instar d'autres pays de l'Union européenne, n'a pas reconnu les résultats de la présidentielle d'août dernier, qui ont accordé un sixième mandat à Loukachenko et ont suscité durant plusieurs mois des manifestations massives et sans précédent dans cette ex-république soviétique, alliée de la Russie de Vladimir Poutine.

En conséquence, "l'ambassadeur du Bélarus en France, Igor Fissenko, a été rappelé à Minsk pour consultations", a déclaré dans un communiqué le ministère bélarusse des Affaires étrangères. Il a dit souhaiter "rétablir entièrement le fonctionnement des deux missions diplomatiques".

Les adieux de l'ambassadeur

De son côté, l'ambassadeur Nicolas de Lacoste a fait ses adieux à son pays d'accueil dans une vidéo en bélarusse diffusée sur le site de l'ambassade, dans laquelle il rappelle que "la France n'a pas reconnu le résultat de l'élection du 9 août" 2020. 

À écouter aussi

La diplomatie française a déploré lundi son départ forcé, conséquence, a-t-elle estimé, d'une décision "unilatérale" et "injustifiée" des autorités bélarusses qui ont "réduit les moyens d'action de notre poste à Minsk". La France "continuera de se tenir aux côtés du peuple bélarusse, en appui d'une solution politique durable à la crise que connaît" le Bélarus, a-t-il souligné. 

L'Union européenne et les Etats-Unis ont adopté une série de sanctions à l'égard du régime bélarusse, qui a emprisonné ou contraint à l'exil toutes les figures de l'opposition. Alexandre Loukachenko accuse les gouvernements occidentaux d'avoir fomenté les manifestations contre lui dans l'espoir de provoquer une révolution afin de déstabiliser un allié fidèle de la Russie.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/