2 min de lecture Environnement

Belgique : les clients des restaurants réclament des carafes d'eau

En France, c'est obligatoire, mais en Belgique, c'est rare. Les restaurants qui servent des carafes d'eau sont peu nombreux chez nos voisins du Nord. "Free tap water in Belgium" veut que ça change.

Deux hommes remplissent des verres d'eau devant la fontaine du Manneken Pis à Bruxelles en 2015 (illustration)
Deux hommes remplissent des verres d'eau devant la fontaine du Manneken Pis à Bruxelles en 2015 (illustration) Crédit : EMMANUEL DUNAND / AFP
signature paul turban
Paul Turban Journaliste

Comme la France, la Belgique a chaud. Mais la Belgique a aussi soif. Alors que la canicule frappe l'Europe occidentale, un mouvement réclame la mise à disposition de carafes d'eau gratuites dans les restaurantsUne obligation légale en France, mais une exception en Belgique, où les bonnes tables préfèrent vendre de l'eau en bouteille. 

La page Facebook "Free tap water in Belgian restaurants" a été lancée en février 2019 par Sarah Ehrlich. "Un ami a demandé à "Le Pain quotidien" un verre d'eau, et on lui a refusé. Alors qu'en Angleterre, c'est très facile dans le même restaurant d'avoir de l'eau du robinet", explique l'Anglaise installée depuis 16 ans en Belgique jointe par RTL.fr. Soutenue par ses amis Facebook, elle a créé une page, "nulle" à l'époque, mais repérée par des centaines de Belges. Elle est aujourd'hui suivie par plus de 10.000 personnes. 

Au-delà du combat d'idée, le groupe a lancé une carte en ligne, puis une application mobile (GSM comme on dit en Belgique) pour repérer les restaurants et bars où l'on sert de l'eau gratuitement. Une initiative proposée par une volontaire originaire de France, Axelle Basselet. Sarah Ehrlich revendique plus de 550 bars et restaurants recensés grâce à des bénévoles. L'application aurait été téléchargée plus de 3.000 fois. 

Une initiative qui porte du fruit

À force d'appels à différents restaurants, les volontaires du groupe ont fait changer les choses. Sarah Erhlich a lancé l'idée : "J'ai commencé par téléphoner à EXKi (chaîne de restauration rapide, NDLR), j'ai eu le fondateur, et dès le lendemain, on pouvait avoir de l'eau du robinet." Et les exemples sont multiples. 

À lire aussi
Un cargo s'est échoué sur les côtes de Bonifacio en Corse environnement
Corse : le cargo échoué doit être "allégé" pour être dégagé

Autre fait d'armes, Sarah Erhlich avait remarqué que des bouteilles d'eau en plastique étaient vendues à l'aéroport au profit de l'association environnementale WWF. Une association qui lutte par ailleurs contre le plastique dans les océans "Nous avons demandé à l’aéroport de Bruxelles de remplacer cela par des fontaines à eau et de vendre des gourdes réutilisables au profit des associations." Une proposition acceptée qui devrait être mise en place prochainement. 

Une initiative environnementale

Cette initiative est avant tout écologique, avant d'être économique prévient Sarah Erhlich. Selon Greenpeace, la Belgique est le cinquième exportateur mondial de déchets plastiques. "En 2019, ce n'est plus possible d'être contraint de boire de l'eau en bouteille", s'insurge la militante. Au delà du plastique, la militante s'oppose à l'importation d'eau étrangère, même en bouteilles en verre. Une aberration écologique quand il y a un robinet à quelques mètres.

Pas question pour autant de réclamer une législation. "Nous n'avons pas la même culture qu'en France, c'est notre fierté, et je pense que la législation n'est pas le bon chemin pour la Belgique, détaille l'Anglaise. Mais si on peut vraiment 'change le mindset' (changer l'état d'esprit, NDLR) des Belges, cela ira plus loin que simplement le verre d'eau du robinet."

Selon Sarah Erhlich, de nombreux Belges croient que l'eau du robinet est responsable des calculs rénaux. Une théorie invalidée par les spécialistes. "Un médecin spécialiste choisi volontairement au hasard nous a même indiqué que boire l'eau du robinet prévenait ce genre de problème", se réjouit-elle. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Environnement Eau Restauration
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants