3 min de lecture Faits divers

Belgique : ce que l'on sait de l'attaque commise à Liège

ÉCLAIRAGE - Un homme a tué par balles trois personnes, deux policières et un jeune homme, mardi 29 mai aux alentours de 10h30 dans la ville de Liège, en Belgique.

Des policiers quadrillent la zone de la fusillade perpétrée dans la matinée du mardi 29 mai à Liège (Belgique)
Des policiers quadrillent la zone de la fusillade perpétrée dans la matinée du mardi 29 mai à Liège (Belgique) Crédit : JOHN THYS / AFP
104761573555224952563
Clémence Bauduin
et AFP

Macabre matinée à Liège, en Belgique, où un homme a tué trois personnes le mardi 29 mai avant d'être à son tour abattu. La fusillade s'apparente à un acte terroriste selon la justice belge, mais l'enquête, confiée au parquet fédéral, n'a pas encore livré ses conclusions. Elle a été ouverte pour assassinat terroriste et tentative d'assassinat terroriste, confiée à un juge d'instruction spécialisé dans les affaires de terrorisme. Elle doit déterminée si le forcené a agi seul ou avec des complices.

Il était environ 10h30 sur le boulevard d'Avroy, l'une des grandes artères liégeoises, lorsqu'un homme a agressé deux policières par derrière, leur portant des coups de couteau. Il s'est ensuite saisi de leurs armes à feu pour les tuer. Il aurait, après avoir tiré sur ces deux femmes, abattu le passager d'un véhicule stationné dans le quartier, selon les précisions apportées par la porte-parole du parquet de Liège.

L'assaillant s'est ensuite réfugié dans un lycée situé à proximité, l'établissement Athénée Léonie de Waha. Là, il a brièvement pris en otage une femme avant d'être abattu, environ une demi-heure après le début de l'attaque, sans avoir fait de nouvelle victime.

À lire aussi
Des CRS bloquent l'accès au Drugstore Publicis des Champs-Élysées dimanche 15 juillet, après que des individus s'en sont pris au magasin faits divers
Coupe du Monde 2018 : les gardes à vue de 31 personnes prolongées à Paris

Qui sont les victimes ?

Les trois morts sont deux policières de 44 et 54 ans et un homme de 22 ans, tué dans un véhicule garé, a déclaré la police de Liège. Quatre policiers ont été blessés dans une fusillade entre l'assaillant et la brigade anti-banditisme, a dit le chef de corps de la police de Liège.

Les jours de l'un d'entre eux ont été en danger car son artère fémorale avait été sectionnée. Mais après une opération réussie, il semble désormais sorti d'affaire.

Les élèves du complexe scolaire, dans lequel s'était réfugié l'assaillant avant d'être abattu par les policiers, sont tous sains et saufs. Le lycée restera fermé mercredi et probablement jeudi aussi. Un suivi psychologique des élèves est assuré. 

L'assaillant est également soupçonné d'avoir tué une quatrième personne à coups de marteau avant l'attaque au couteau, dans la nuit de lundi à mardi, a précisé une porte-parole du parquet, Wenke Roggen, lors de la conférence de presse tenue mercredi 30 mai. 

Qui est l'assaillant ?

Une source proche de l'enquête a affirmé que l'auteur de la tuerie de Liège était fiché par la police pour avoir été en contact en prison avec des islamistes et s'être radicalisé. Pendant un séjour en prison, l'homme, identifié sous le nom de Benjamin Herman, "est soupçonné d'avoir été radicalisé par une personne (...) enfumé par la pensée islamiste", ce qui lui valait d'être signalé comme tel dans une banque de données sur la criminalité, a précisé cette source, confirmant des informations de presse.

Le tireur habillé en noir a crié "Allahu Akbar" ("Dieu est grand") a plusieurs reprises lorsqu'il a été poursuivi par les forces de l'ordre. 

Benjamin Herman, né en 1987 (31 ans), avait déjà été condamné pour des vols, coups et blessures et pour trafic de stupéfiants, selon la source proche de l'enquête. Il était dernièrement incarcéré à la prison de Marche-en-Famenne, en Wallonie dans le sud de la Belgique, et, d'après les médias belges, c'est à l'occasion d'une permission de sortie pour préparer sa réinsertion qu'il est passé à l'acte mardi matin en s'en prenant à des policiers. 

L'attaque, un acte terroriste ?

La justice belge a retenu la qualification "d'assassinat terroriste et de tentative d'assassinat terroriste" pour l'attaque, a annoncé mercredi le parquet fédéral. 

"Les faits sont qualifiés d'assassinat terroriste et de tentative d'assassinat terroriste", a déclaré devant la presse la porte-parole du parquet. "Les premiers éléments de l'enquête indiquent qu'il pourrait s'agir d'un attentat terroriste", a-t-elle ajouté.. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Belgique Fusillade
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793573500
Belgique : ce que l'on sait de l'attaque commise à Liège
Belgique : ce que l'on sait de l'attaque commise à Liège
ÉCLAIRAGE - Un homme a tué par balles trois personnes, deux policières et un jeune homme, mardi 29 mai aux alentours de 10h30 dans la ville de Liège, en Belgique.
https://www.rtl.fr/actu/international/belgique-ce-que-l-on-sait-de-l-attaque-a-liege-commise-ce-29-mai-7793573500
2018-05-29 16:11:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/A5PcV5_X3y0h541sRPqqxQ/330v220-2/online/image/2018/0529/7793574240_des-policiers-quadrillent-la-zone-de-la-fusillade-perpetree-dans-la-matinee-du-mardi-29-mai-a-liege-belgique.jpg