1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Barbara Bush, grand-mère de l'Amérique
2 min de lecture

Barbara Bush, grand-mère de l'Amérique

L'ex-Première dame des États-Unis, mère de George W. Bush et femme de George Bush, s'est éteinte dans la nuit de mardi 17 à mercredi 18 avril.

Barbara Bush en 2013
Barbara Bush en 2013
Crédit : JIM WATSON / AFP
L'Homme du jour du 18 avril 2018
02:38
Bénédicte Tassart & La rédaction numérique de RTL

Une mamie aux cheveux blancs, au collier de perles et vêtue d'une robe souvent pastel : voilà pour la photo. Barbara Bush, qui a passé sa vie dans l'ombre de deux présidents des États-Unis, n’était pas que "femme de" et "mère de".

C’était d'abord une jeune femme de bonne famille, on dit que ses ancêtres sont les premiers colons d'Amérique. Comme un signe, elle descend aussi déjà d'un président des États-Unis : Pierce, élu dans les années 1850. 

Barbara Pierce a 16 ans quand elle a le coup de foudre pour George Bush, au cours d'un bal. C'est le premier et le seul homme qu'elle ait jamais embrassé. Ils se marient au cours d'une permission de l'aviateur de la Navy, il y a 73 ans. "Je suis encore amoureuse de lui écrivait-elle récemment, il est le meilleur". 

La plus conciliante des premières dames

Les Bush forment alors un couple traditionnel : 6 enfants, 17 petits-enfants, avec un drame intime, la mort de leur fille Pauline, à l'âge de 3 ans, d'une leucémie. Les cheveux de Barbara blanchissent, elle refusera d'y toucher et arbore très tôt ce casque argenté qu'on lui connaît, en souvenir de sa petite. 

À lire aussi

George Bush passe du pétrole à la politique. Alors, scrupuleusement, Barbara fait des fiches sur toutes les personnalités rencontrées, elle lui construit ainsi un réseau très influent. Alliée précieuse, c'est une conférencière hors-pair. Elle fait une brève dépression quand son époux est à la tête de la CIA. 

Puis ils partent à Pékin où elle découvre ce peuple chinois lors de longues balades à vélo. George Bush devient ensuite le vice-président de Ronald Reagan et elle doit supporter la comparaison avec Nancy, plus élégante. First Lady de 1989 à 1993, c'était la plus aimable et la plus conciliante des premières dames selon le personnel de la Maison Blanche. 

Un sacré caractère

Elle n'a pas aimé que son fils Georges W. Bush devienne lui aussi leader de l'Amérique au début des années 2000. Alors quand son autre fils, Jeb, gouverneur de Floride, se fait battre aux primaires républicaines par Donald Trump, elle soupire de soulagement, même si Trump, elle ne le supporte pas et elle ne s'en cache pas. 

Barbara Bush a voté pour Hillary Clinton. Elle avait la langue bien pendue Madame Bush, elle aimait ses chiens, à qui elle avait consacré deux livres et elle se battait pour l'alphabétisation. Récemment, devant des étudiants, elle disait "à la fin de votre vie, vous regretterez surtout le temps que vous n'avez pas passé avec un mari, un ami, un enfant ou un parent"

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/