1 min de lecture Médecine

Aux États-Unis, le télétravail entraine un boom de la chirurgie esthétique

L'image déformée des visages que renvoient les plateformes de visioconférences pousse de plus en plus d'Américains à opter pour la chirurgie esthétique pour mieux présenter dans le monde numérique.

Yves Calvi_ RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
États-Unis : avec le télétravail, le boom de la chirurgie esthétique Crédit Image : FRED DUFOUR / AFP | Crédit Média : Carrie Nooten | Durée : | Date : La page de l'émission
Carrie Nooten édité par Victor Goury-Laffont

Aux États-Unis, le travail à distance, provoqué par l'épidémie de Covid-19, a entraîné un effet secondaire quelque peu inattendu. Les interventions de chirurgie esthétique sont en forte hausse.

À l’heure du bilan 2020 des opérations esthétiques, le recollement des oreilles a été multiplié par 10, les liftings du visage ont augmenté de 188%. Pour ce qui est des opérations du nez, les interventions ont presque doublé. 

La tendance est très claire depuis le début de la pandémie, et la raison est simple, et ceux qui ont fait l’expérience des visioconférences en télétravail peuvent peut être le comprendre : les conférences par zoom, ce n’est pas très flatteur. 

"Les webcams en général modifient notre apparence : elles grossissent nos nez de 30%, rendent nos yeux un peu plus grands, explique la docteur Emmy Graber, beaucoup de mes patients travaillent à distance et sont sur Zoom, et ils sont devenus très nombreux à commenter leur apparence". 

À lire aussi
reportage
Canada : à la frontière fermée avec les États-Unis, la détresse des malades américains

Nez plus gros, visage déformé… Il y a désormais un nom scientifique pour ce phénomène, appelé la "dysmorphie Zoom". Il n’en faut pas plus pour déclencher une vague d’opérations esthétiques. 

Parmi ceux qui ont bénéficié de ce boom, le Dr Senderoff de Park Avenue, à New York. La situation présente un avantage supplémentaire : le télétravail permet une convalescence plus facile. "La chirurgie du visage, c’est impossible à cacher, donc d’habitude, les gens prendraient des congés, souligne ce médecin, mais en travaillant de la maison, vous faites l’opération, prenez un ou deux jours, et reprenez le travail à distance sans problème".

C'est donc un grand retour des interventions invasives qui marchent sur les plates-bandes des injections et du botox, qui leur étaient pourtant bien plus populaires avant la pandémie.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Médecine Bien vivre au travail Travail
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants