2 min de lecture Asie

Attentats au Sri Lanka : "On est sous le choc", explique un touriste français

TÉMOIGNAGE - Ihab, un Français de 38 ans, est actuellement en vacances au Sri Lanka, l'île asiatique frappée par une vague d'attentats dimanche 21 avril. "On n’imagine pas que ça aurait pu arriver", dit-il.

Yves Calvi RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Attentats au Sri Lanka : "On est sous le choc", explique un touriste français Crédit Image : BANARAS KHAN / AFP | Crédit Média : Marion Ferrere | Durée : | Date : La page de l'émission
Marion Ferrère
et Claire Gaveau

Du rêve au cauchemar. Actuellement en vacances à Mirissa, dans le sud du Sri Lanka, Ihab a vécu au plus près les attentats qui ont frappé l’île d’Asie du sud-est dimanche 21 avril. "On est un peu sous le choc, parce que lorsqu’on voyage dans le pays, on n’imagine pas que ça aurait pu arriver", explique-t-il au micro de RTL, quelques heures seulement après les explosions.

Ce touriste français, âgé de 38 ans, met notamment en avant la "diversité religieuse" présente dans le pays. "Il y a 70% de bouddhistes, beaucoup de temples. C’est un pays qui est assez ouvert", dit-il, incompréhensif.

Au total, huit explosions ont retenti dans des hôtels et églises de cette île asiatique, faisant au moins 290 morts et 500 blessés. Si aucun groupe n'a revendiqué ces attaques, les autorités ont arrêté treize personnes et vérifient d'éventuels liens avec l'étranger.

À lire aussi
Carrie Lam, la cheffe de l'exécutif de Hong Kong Asie
Hong Kong : la cheffe de l'exécutif présente ses "plus sincères excuses"

Les réseaux sociaux bloqués

Dans ce contexte, Iheb a suivi de près les consignes données par l’ambassade alors que l’accès aux réseaux sociaux a été bloqué par les autorités. "On n’a plus accès ni à WhatsApp, ni à Facebook… C’était difficile de savoir ce qu’il se passait réellement. Nos proches nous ont contactés et on a essayé de joindre l’ambassade de France. Ils nous ont demandé de rester à l’hôtel, de suivre le fil Ariane du ministère des Affaires étrangères", détaille-t-il.

On essaye de leur faire comprendre, avec nos regards et nos sourires, qu’on reviendra

Ihab, touriste français au Sri Lanka
Partager la citation

Il poursuit : "Ce n'est pas facile de comprendre, on ressent que les Sri Lankais ne veulent pas trop nous paniquer. On reste dans l'attente et on essaye d'observer des règles de sécurité".

Malgré le drame, Iheb reste positif. Pour lui mais aussi pour les habitants. "On a été touché par l’accueil et la gentillesse des Sri Lankais. Personne ne mérite ça. On essaye de partager la tristesse avec les locaux et de leur faire comprendre, avec nos regards et nos sourires, qu’on reviendra au Sri Lanka malgré les événements", conclut-il.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Asie Sri Lanka Attentat
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797476883
Attentats au Sri Lanka : "On est sous le choc", explique un touriste français
Attentats au Sri Lanka : "On est sous le choc", explique un touriste français
TÉMOIGNAGE - Ihab, un Français de 38 ans, est actuellement en vacances au Sri Lanka, l'île asiatique frappée par une vague d'attentats dimanche 21 avril. "On n’imagine pas que ça aurait pu arriver", dit-il.
https://www.rtl.fr/actu/international/attentats-au-sri-lanka-on-est-sous-le-choc-explique-un-touriste-francais-7797476883
2019-04-22 06:05:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/2YR6zn1N6Nxdumh8ncH7KA/330v220-2/online/image/2019/0422/7797476900_le-sri-lanka-frappe-par-une-serie-d-explosions-le-21-avril-2019.jpg