1 min de lecture Nouvelle-Zélande

Attentat de Christchurch : le suspect veut assurer sa propre défense

Brenton Tarrant, l'extrémiste Australien de 28 ans poursuivi dans l'enquête sur l'attentat de Christchurch, a annoncé qu'il voulait se défendre par ses propres moyens dans cette enquête.

Des journaux australiens après l'attentat à Christchurch, le 15 mars 2019
Des journaux australiens après l'attentat à Christchurch, le 15 mars 2019 Crédit : CON CHRONIS / AFP
Claire Gaveau
Claire Gaveau
et AFP

L'extrémiste australien Brenton Tarrant, poursuivi dans l'enquête sur l'attentat de Christchurch, compte se défendre seul. "Il veut assurer sa propre défense dans cette enquête", a déclaré Richard Peters, son avocat commis d'office, ce lundi 18 mars.

Ce dernier a également estimé que la question de la responsabilité pénale de Brenton Tarrant ne se posait pas. "Il est apparu comme quelqu'un de rationnel et qui ne souffre pas d'un handicap mental. C'est comme cela qu'il est apparu. Il semblait comprendre ce qui se passait", a-t-il ajouté.

Au lendemain de cet attentat, qui a fait 50 morts dans deux mosquées de cette ville néo-zélandaise, Brenton Tarrant, fasciste et raciste autoproclamé, a été inculpé pour meurtre par le tribunal de district de Christchurch lors d'une brève comparution au cours de laquelle il a fait de la main le signe de reconnaissance des suprémacistes blancs. Il restera en détention jusqu'à une prochaine audience fixée au 5 avril.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Nouvelle-Zélande Terrorisme Attentat
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants