1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Attaque contre Salman Rushdie : son agresseur revenu "changé" d'un voyage au Liban, selon sa mère
2 min de lecture

Attaque contre Salman Rushdie : son agresseur revenu "changé" d'un voyage au Liban, selon sa mère

Hadi Matar, l'agresseur présumé de Salman Rushdie, serait revenu changé d'un voyage au Liban, selon sa mère, interrogée par le Daily Mail.

La maison de Hadi Matar, l'agresseur présumé de Salman Rushdie, dans le New-Jersey, le 13 août 2022
La maison de Hadi Matar, l'agresseur présumé de Salman Rushdie, dans le New-Jersey, le 13 août 2022
Crédit : EDUARDO MUNOZ / AFP
Robinson Hollanders & AFP

L'agresseur présumé de Salman Rushdie, Hadi Matar, serait revenu "changé" et d'avantage religieux d'un voyage en 2018 au Liban, le pays d'origine de sa famille, selon sa mère, interrogée par le Daily Mail. Âgé de 24 ans, Hadi Matar est Américain. Il est inculpé de "tentative de meurtre et agression" suite à son attaque contre l'écrivain Salman Rushdie. 

Silvana Fardos, la mère de l'agresseur, âgée de 46 ans, vit aux Etats-Unis depuis 26 ans. Selon elle, son fils est parti en 2018 au Liban pour rendre visite à son père, dont elle est divorcée depuis 2004. "Je m'attendais à ce qu'il revienne motivé, qu'il termine ses études, qu'il obtienne son diplôme et décroche un emploi. Mais au lieu de cela, il s'est enfermé dans (sa chambre) en sous-sol. Il avait beaucoup changé, il ne nous a rien dit, à moi ou à ses sœurs, pendant des mois", a-t-elle dit.

L'Iran nie toute implication

Silvan Fardos, assistante d'éducation et interprète arabe-anglais dans un lycée, explique, qu'une "fois, il s'est disputé avec moi et m'a demandé pourquoi je l'avais encouragé à faire des études plutôt qu'à se concentrer sur la religion". Elle a expliqué ignorer tout de l'écrivain des "Versets sataniques" avant son agression.  Elle a déclaré être "désolée pour M. Rushdie"

Se disant loi de la politique, elle déclare ne connaître personne en Iran et juge son fils "responsable de ses actes". La police fédérale (FBI) a perquisitionné le logement de ce dernier et a notamment saisi des armes blanches, un ordinateur et des livres, selon elle. 

À écouter aussi

Après trois jours de silence, l'Iran, pays dont vient la fatwa de mort émise contre Salman Rushdie, nie "catégoriquement" toute implication dans l'attaque et rejette la responsabilité sur l'agresseur. L'écrivain, poignardé une dizaine de fois à l'abdomen et au coup, serait sur la voie du rétablissement selon ses proches. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/