1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Assaut du Capitole : pendant plus de trois heures, Donald Trump a refusé d'intervenir
2 min de lecture

Assaut du Capitole : pendant plus de trois heures, Donald Trump a refusé d'intervenir

ÉCLAIRAGE - Le "Washington Post", qui publie une importante enquête sur les circonstances de l'assaut du Capitole le 6 janvier dernier, dresse le portrait d'un président décidé à ne pas intervenir.

Donald Trump, le 6 janvier 2021 à Washington
Donald Trump, le 6 janvier 2021 à Washington
Crédit : Brendan Smialowski / AFP
Thomas Pierre

Plus de trois heures interminables. Très précisément 187 minutes durant lesquelles, ce 6 janvier 2021, le Capitole américain sera envahi par ses partisans sans que Donald Trump ne lève le petit doigt. C'est l'une des révélations de l'enquête-fleuve du Washington Post, publiée ce 31 octobre, et qui détaille ce que faisait exactement le président républicain, pendant que le bâtiment, siège de la démocratie américaine, était assiégé par une foule toute acquise à sa cause : contester un scrutin soi-disant "frauduleux". 

Après avoir enjoint les personnes venues l'écouter à se rendre au Congrès pour s'opposer à la certification des résultats de l'élection présidentielle donnant Joe Biden vainqueur, le milliardaire retourne à la Maison Blanche. Depuis sa salle à manger privée, il assiste minute par minute, devant sa télévision, aux scènes de chaos en train de se produire devant puis à l'intérieur même du Capitole, à quelques centaines de mètres de là. 

"Le Capitole était assiégé, et le président, rivé à la télévision, n'a rien fait", écrit le quotidien américain. "Pendant 187 minutes, Trump a résisté aux conseillers, aux alliés et à sa fille aînée (ndlr : Ivanka) (...) qui l'imploraient d'intervenir". Rien n'y fait. Même après que les membres du Congrès soient partis se mettre à l'abri, et la mort de deux manifestants, Donald Trump refusera d'appeler au calme, laissant la situation se dégrader. 

"Un président réduit à simple spectateur"

"Un président réduit à simple spectateur", selon le Washington Post. Un spectateur qui continuera en revanche à tweeter. "Mike Pence n'a pas eu le courage de faire ce qui aurait dû être fait pour protéger notre pays", écrit le président américain alors que son propre vice-président et sa famille sont transportés en lieu sûr. 

À écouter aussi

Au mieux, pour le journal, les tweets présidentiels sont "confus" : il y affirme désavouer la violence, mais n'appelle jamais à cesser l'invasion du Capitole. Selon un proche présent ce jour-là, Donald Trump, "grisé par tous ces gens venus se battre pour lui", ces milliers de partisans qui avaient répondu présents pour "sauver l'Amérique", le Républicain n'aurait tout simplement "pas compris" ce qui était en train de se passer. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.