1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Attaque au Capitole : les parlementaires critiquent la sécurité du bâtiment
1 min de lecture

Attaque au Capitole : les parlementaires critiquent la sécurité du bâtiment

Après l'attaque à la voiture bélier qui a fait un mort et un blessé chez les policiers vendredi 2 avril, les parlementaires demandent de revoir le dispositif.

Le Capitole à Washington, surveillé par la garde nationale (illustration).
Le Capitole à Washington, surveillé par la garde nationale (illustration).
Crédit : Samuel Corum / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Attaque au Capitole : les parlementaires critiquent la sécurité du bâtiment
01:23
Lionel Gendron - édité par Louis Chahuneau

Aux États-Unis, à Washington, l'attaque de vendredi 2 avril a fait un mort et un blessé chez les policiers en poste devant le Capitole. L'homme qui avait projeté sa voiture contre ce barrage et brandi un couteau a été abattu. L'enquête semble avoir écarté la piste d'un terroriste ou d'un suprémaciste. 

Cette attaque appelle les parlementaires américains à s'inquiéter de la sécurité du siège du Congrès. L'assaut du 6 janvier avait déjà montré que le bâtiment était vulnérable. Et l'attaque d'hier, même si elle ne semble pas liée au terrorisme, accroît cette impression de fragilité. Un élu démocrate de Californie admet qu'il a peur et il dit ceci : "Je n'aurais jamais imaginé que venir travailler ici serait dangereux. Quand vous sortez vous regardez fébrilement autour de vous".

La sécurité des parlementaires a d'ailleurs été renforcé car ces derniers mois les menaces à leur encontre se multiplient. Récemment, les barrières surmontées de fils barbelés avaient tout de même été enlevées, mais le dispositif va sans doute être revu en maintenant par exemple ces grilles hautes de trois mètres qui entourent le Capitole.

Un rapport sur la sécurité de ce symbole de la démocratie américaine a été remis proposant l'embauche de 850 personnes, le renfort des policiers, des services de renseignements et plus de garde du corps pour les parlementaires. Des contacts ont même été pris avec les services de sécurité israéliens pour savoir comment ils protègent leurs bâtiments officiels. 

L'équipe de l'émission vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/