2 min de lecture États-Unis

Après les Midterms, Donald Trump repart à l'attaque

Seulement 24 heures après les midterms, conforté par les résultats de ces élections, le président des États-Unis a limogé son ministre de la Justice et suspendu l'accréditation d'un journaliste star de CNN.

Philippe Corbé Un Air d'Amérique Philippe Corbé
>
Trump limoge son ministre de la justice Jeff Sessions après les midterms Crédit Image : SAUL LOEB / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Philippe Corbé
Philippe Corbé
et La rédaction numérique de RTL

Les midterms, c’était il y seulement 24 heures, mais pas le temps de souffler, Donald Trump repart à l’attaque. Le président a sorti la sulfateuse ce jeudi 8 novembre contre deux de ses têtes de Turcs. 

D'abord contre le correspondant de CNN d’abord, lors d’une conférence de presse extrêmement tendue, en direct sur toutes les grandes chaînes. Il y a eu aussi un échange très violent avec le correspondant de CNN à la Maison Blanche qui vient de perdre mercredi soir ses droits d’accès

Mais l’information principale des dernières heures ici, c’est que Donald Trump a viré sur le champ, le matin après les élections, son ministre de la Justice

À lire aussi
Joaquin "El Chapo" Guzman escorté par des agents américains, le 19 janvier 2017. crime
Le procès d'El Chapo

Trump limoge son ministre de la justice

Ce n’est pas simplement un remaniement ministériel mais un limogeage. Jeff Sessions avait pourtant été le premier élu important à le soutenir, dès l’été 2015. Mais il était devenu depuis mars 2017 le punching-ball préféré du président, qui l’attaquait régulièrement, sur Twitter, ou dès qu’il en avait l’occasion devant un micro. Il l’humiliait et l'insultait publiquement depuis plus d’un an et demi. Mais il n’osait pas pour l’instant le virer, avant les élections. C’est la première chose qu’il a faite dès le matin après le vote.

Qu’est ce qu’il reproche à son ministre de la Justice ? C’est de s’être très vite récusé dans l’affaire russe. Sessions ne voulait pas superviser les enquêtes du FBI sur une éventuelle collusion avec la Russie avant l’élection de Trump parce qu’il avait fait partie de l’équipe de campagne. Vous savez que les agences de renseignement ont acquis la conviction des la fin de 2016 qu’il y a eu des interférences russes dans l’élection pour peser sur le scrutin, faire élire Trump, ils sont convaincus que les ordres venaient du Kremlin. Et ce que la justice américaine cherche à établir dès le début du mandat de Trump, c’est si les équipes du nouveau président étaient en contact avec les Russes pendant la campagne, s’il y a eu "collusion".

Mais alors quel lien avec Sessions ? Comme il s’est récusé, c’est donc son adjoint qui s’est retrouvé en charge de l’affaire, qui a décidé de nommer un procureur spécial au printemps 2017, après le limogeage brutal du directeur du FBI. Depuis, ce procureur Mueller est le cauchemar du président, qui dénonce régulièrement une chasse aux sorcieres. Plusieurs de ses proches ou anciens collaborateurs sont déjà été poursuivis, parfois dans des affaires périphériques, mais qui le forcent à coopérer avec le procureur, certains ont plaidé coupable. Et le fils du président Don Jr pourrait bien être le prochain.

L’avenir de Donald Trump qui est en jeu

Le plus important, c’est que pour assurer l’intérim au ministre de la Justice, le président a choisi un homme qui a publiquement qualifié cette investigation de lynchage. L’opposition démocrate pense qu’il va chercher à étouffer cette enquête pour couper les pattes au procureur spécial. On ne sait pas si ce qu’il a trouvé, le rapport qu’il prépare, sera publié. Cela va être un sujet important ici ces prochains mois. C’est peut être l’avenir de Donald Trump qui est en jeu. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Donald Trump Justice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795484160
Après les Midterms, Donald Trump repart à l'attaque
Après les Midterms, Donald Trump repart à l'attaque
Seulement 24 heures après les midterms, conforté par les résultats de ces élections, le président des États-Unis a limogé son ministre de la Justice et suspendu l'accréditation d'un journaliste star de CNN.
https://www.rtl.fr/actu/international/apres-les-midterms-donald-trump-repart-a-l-attaque-7795484160
2018-11-08 07:35:30
https://cdn-media.rtl.fr/cache/_G15AgjsNvcXxEdfyrGEBQ/330v220-2/online/image/2018/1105/7795441077_donald-trump-en-campagne-au-texas-le-22-octobre-2018.jpg