1 min de lecture Néo-nazi

Allemagne : un village prive de bière tout un festival néo-nazi

Après la saisie de 4.400 litres par la police allemande, les habitants d'Ostritz se sont emparés du stock de bière de la supérette du village.

Des participants au festival néo-nazi "Schild und Schwert", le 21 juin 2019 à Ostritz (Allemagne)
Des participants au festival néo-nazi "Schild und Schwert", le 21 juin 2019 à Ostritz (Allemagne) Crédit : John MACDOUGALL / AFP
Thomas Pierre
Thomas Pierre Journaliste

C'est un acte de résistance redoutable. Un petit village de la Saxe, situé à la frontière polonaise, a décidé de priver de bière tout un festival néo-nazi, qui se tenait le week-end dernier à Ostritz. 

Selon Der Spiegel, cité par le HuffPost, les habitants ont fait preuve de solidarité pour enrailler d'éventuels débordements de militants provenant de diverses mouvances d’extrême-droite et réunis à l'occasion du “Schild und Schwert” ("Le Bouclier et l'Épée). 

Une action qui entendait aller dans le sens d'une décision de justice du tribunal administratif de Dresde, selon laquelle toute vente d'alcool sur le site du festival était proscrite, compte tenu de l'agressivité et de la violence dont les participants avaient faits preuve lors de précédentes éditions. 

Au total, 4.400 litres de bières avaient ainsi déjà été saisies par la police allemande sur le site même du festival.

Le village dévalise la supérette

À lire aussi
Le drapeau suédois flotte au-dessus de Stockholm international
La Pologne expulse un néonazi suédois

Mais les villageois d'Ostritz sont allés encore plus loin, en "réquisitionnant" dans la supérette locale la totalité du stock de bières susceptibles d'être vendues aux festivaliers, soit 120 caisses. Une action pacifique saluée par les internautes et la presse allemande, photos à l'appuie. 

Afin de protester contre la tenue de l’événement, des militants de cette contre-mobilisation avait également disposé symboliquement dans une rue d'Ostritz, autant de paires de chaussures que de morts recensés en Méditerranée en 2018 (2.262). Les migrants sont en effet une des cibles favorites des militants d’extrême-droite.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Néo-nazi Allemagne Bière
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants