1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Alexeï Navalny : cette machine à "briser" où l'opposant va purger sa peine
1 min de lecture

Alexeï Navalny : cette machine à "briser" où l'opposant va purger sa peine

L'opposant russe est arrivé dimanche dans une colonie pénitentiaire, héritée de l'époque soviétique, à 200 km de Moscou, pour purger une peine de deux ans et demi de prison.

La ville de Pokrov, ici le 1er mars 2021, abrite la colonie pénitentiaire où Alexeï Navalny purgera sa peine
La ville de Pokrov, ici le 1er mars 2021, abrite la colonie pénitentiaire où Alexeï Navalny purgera sa peine
Crédit : Dimitar DILKOFF / AFP
Alexeï Navalny : cette machine à "briser" où l'opposant va purger sa peine
01:03
Christophe Decroix - édité par Thomas Pierre

En Russie, Alexeï Navalny est arrivé dans la région de Vladimir, à 200 km de Moscou. C'est là que se trouve la colonie pénitentiaire, où le premier opposant à Vladimir Poutine va purger sa peine de deux ans et demi de prison. Une structure qui rappelle immanquablement le goulag. 

Il s'agit d'une colonie pénitentiaire héritée de l'époque soviétique, une colonie dans laquelle les détenus sont tenus de travailler pour payer les frais de logement qui leur sont imposés. Des journées de travail harassantes et interminables, selon les ONG de défense des droits humains. Alexeï Navalny pourra y travailler comme cuisinier, bibliothécaire ou couturier, annonce, rassurant, le directeur des services pénitentiaires russes, qui promet qu'aucune menace ne pèsera sur la santé du condamné politique. 

En réalité, selon d'anciens détenus, cette colonie entourée d'une clôture de tôles surmontées de barbelés est une machine à "briser" où les prisonniers n'ont quasiment pas de temps libre et sont complètement coupés du monde extérieur. Harcèlement, humiliations, le but sera de le "casser psychologiquement", estime un spécialiste. Navalny devrait y rester plus de deux ans. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/