1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Alec Baldwin auteur d'un tir mortel : il y-a-t-il eu de la négligence sur le tournage ?
2 min de lecture

Alec Baldwin auteur d'un tir mortel : il y-a-t-il eu de la négligence sur le tournage ?

VU DANS LA PRESSE - Une enquête du "Los Angeles Times" révèle que plusieurs incidents avaient été signalé dans les jours qui ont précédé la mort de la directrice de la photographie Halyna Hutchins.

Bonanza Creek Ranch, lieu de tournage du film "Rust" au Nouveau-Méxique
Bonanza Creek Ranch, lieu de tournage du film "Rust" au Nouveau-Méxique
Crédit : SAM WASSON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES VIA AFP
Victor Goury-Laffont

Au lendemain de la mort d'Halyna Hutchins, tuée par un tir accidentel de l'acteur Alec Baldwin lors du tournage du film Rust le jeudi 21 octobre, une certaine incompréhension demeure. Comment une arme a-t-elle pu être chargée avec une vraie munition lors du tournage d'un film ? Qui au sein de l'organisation aurait dû s'assurer que cela ne se produise pas ?

Après cet accident, le Los Angeles Times révèle que plusieurs incidents en lien avec sécurité des armes à feu sur le tournage avaient été constatés. En donnant l'arme qui finit par tuer la directrice de la photographie à Alec Baldwin, l'assistant-réalisateur de Rust aurait crié "cold gun", "pistolet froid" en français, selon un document de l'enquête qu'ont consulté plusieurs médias américains. Des propos qui indiquent à l'acteur, dans le jargon d'un tournage, que l'arme est bien déchargée.

Toujours selon l'enquête, l'assistant-réalisateur ne savait lui-même pas que l'arme contenait de vraies munitions. L'armurière, qui aurait dû veiller à cela, n'a pas réagi depuis l'incident.

Des conditions de travail dénoncées par les équipes

Selon le quotidien américain, un cameraman avait déjà signalé, le week-end qui a précédé le drame, le manque de précautions prises au sujet des armes. Des membres de l'équipe de tournage affirment que deux tirs ont été accidentellement déclenchés par la doublure d'Alec Baldwin le samedi d'avant. Là encore, il lui aurait été indiqué que l'arme était déchargée.

À écouter aussi

La production n'aurait pas fourni aux équipes des chambres d'hôtel à proximité du tournage, les obligeant à effectuer un déplacement 80 kilomètres après leurs journées de travail. Plusieurs avaient souligné que l'épuisement engendré par cette situation ne permettait pas de garantir la sécurité des travailleurs. Halyna Hutchins elle-même aurait revendiqué de meilleures conditions de travail pour les équipes.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/