1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Afghanistan : trois jours de cessez-le-feu pour la fête de l'Aïd
1 min de lecture

Afghanistan : trois jours de cessez-le-feu pour la fête de l'Aïd

"Il est ordonné aux moudjahidines des émirats islamiques de cesser toutes les attaques contre l'ennemi dans tout le pays du premier au troisième jour de l'Aïd", indique un communiqué des insurgés.

L'armée afghane dans la province de Ghazni (illustration)
L'armée afghane dans la province de Ghazni (illustration)
Crédit : ZAKERIA HASHIMI / AFP
Marie Gingault
Marie Gingault
Journaliste

Lundi 10 mai, deux jours après un attentat contre une école qui a fait plus de 50 morts, les talibans ont annoncé un cessez-le-feu de trois jours pour l'Aïd el-Fitr. Cette fête musulmane marquera la fin du mois sacré du ramadan.

"Il est ordonné aux moudjahidines des émirats islamiques (les talibans) de cesser toutes les attaques contre l'ennemi dans tout le pays du premier au troisième jour de l'Aïd", indique un communiqué des insurgés. La date de cette fête religieuse, marquant la fin du ramadan, est fixée par la position de la lune. 

"Mais si l'ennemi conduit un assaut ou une attaque contre vous ces jours-là, tenez-vous prêts à protéger et à défendre vigoureusement vous-même et votre territoire", ajoute toutefois le communiqué. L'annonce de ce cessez-le-feu intervient après l'attentat le plus meurtrier depuis un an en Afghanistan, qui a visé samedi une école pour filles et que le gouvernement a imputé aux talibans

20 années de conflit

En effet, samedi 8 mai, une série d'explosions s'est produite devant un établissement scolaire d'un quartier principalement peuplé de chiites hazaras. Ces derniers sont régulièrement visés par les militants sunnites extrémistes. Au moment de l'attentat, de nombreux habitants faisaient leurs courses. Au total, plus de 50 personnes, en majorité des lycéennes, ont été tuées et une centaine ont été blessées.

À lire aussi

Toutefois, les talibans ont nié toute implication dans cet attentat. Celui-ci est intervenu sur fond de retrait des 2.500 derniers soldats américains encore présents dans ce pays déchiré par 20 ans de conflit et toujours en proie à la violence.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/