1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Affaire Peng Shuai : la joueuse affirme n'avoir jamais disparu et annonce sa retraite sportive
1 min de lecture

Affaire Peng Shuai : la joueuse affirme n'avoir jamais disparu et annonce sa retraite sportive

VU DANS LA PRESSE - Un temps portée disparue après avoir accusé un ancien dirigeant chinois de l'avoir contrainte à un rapport sexuel, la joueuse de tennis Peng Shuai affirme ce lundi qu'elle n'a jamais disparu et annonce sa retraite sportive.

Peng Shuai lors de l'Open d'Australie en 2017
Peng Shuai lors de l'Open d'Australie en 2017
Crédit : PAUL CROCK / AFP
Romain Giraud

La Chinoise Peng Shuai, qui a dit avoir rencontré le président du Comité international olympique Thomas Bach samedi dans le cadre des Jeux olympiques de Pékin, a annoncé la fin de sa carrière de joueuse de tennis à l'âge de 36 ans ce lundi 7 février, quelques mois après sa disparition troublante consécutive aux accusations de viol portées à l'encontre d'un dirigeant chinois. 

Sur ce sujet, la joueuse affirme n'avoir "jamais disparu", dans un entretien à l'Équipe ce lundi 7 février :"Beaucoup de gens, comme mes amis y compris du CIO, m'ont envoyé des messages, et il était tout à fait impossible de répondre à tant de messages. Mais, avec mes amis proches, je suis toujours restée en contact étroit, j'ai discuté avec eux, répondu à leurs emails, j'ai aussi discuté avec la WTA", a-t-elle assuré. 

Peng Shuai avait accusé pour rappel début novembre un ancien dirigeant chinois de l'avoir contrainte à un rapport sexuel lors d'une relation qui a duré plusieurs années. Après ces propos tenus sur un réseau social vite effacé de l'internet chinois, Peng Shuai, ancienne numéro 1 mondiale en double, avait ensuite disparu, suscitant l'inquiétude du monde du tennis et du sport, jusqu'à ce qu'elle s'entretienne en visioconférence avec Thomas Bach, le 21 novembre. 

La joueuse était apparue depuis sur des vidéos la montrant en train d'assister à des événements sportifs, sans dissiper les craintes sur sa pleine liberté de mouvement. Elle affirme par ailleurs aujourd'hui que sa vie "est comme elle doit être : rien de spécial". Au mois de décembre, elle était revenue sur les accusations de viol, affirmant qu'elle n'avait "jamais dit ou écrit avoir été agressée sexuellement. Je veux que ce soit tout à fait clair. Je crois qu'il y a eu beaucoup de mauvaises interprétations", avait-elle dit. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.