1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. 11 septembre 2001 : 20 ans plus tard, le récit de la journée
3 min de lecture

11 septembre 2001 : 20 ans plus tard, le récit de la journée

RÉCIT - Le 11 septembre 2001, les États-Unis étaient frappés par des attaques terroristes. Le bilan fût lourd. 2 977 morts et plus de 6.000 blessés. 20 ans plus tard, ces attentats restent les plus meurtriers de l'Histoire.

Les quatre attentats-suicides du 11 septembre 2001 ont été revendiqués par al-Qaïda
Les quatre attentats-suicides du 11 septembre 2001 ont été revendiqués par al-Qaïda
Crédit : ROBERT GIROUX / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Charlotte Diry

C'était une journée de septembre ensoleillée qui débutait à New-York. Pourtant, en quelques minutes seulement, cela allait devenir l'une des pages les plus sombres de l'Histoire des États-Unis. Vingt ans plus tard, le 11 septembre 2001 marque toujours autant l'esprit des américains, mais également du monde entier. 

Comme chaque matin, aux heures de pointes, des nombreux américains se rendaient dans le quartier de Wall Street, où les tours jumelles du World Trade Center (WTC) surplombaient la ville. Sans savoir qu'à plusieurs kilomètres de là, 19 djihadistes, (17 saoudiens, un libanais et un égyptien) franchissaient les contrôles de sécurités des aéroports de Boston, Washington et Newark. Ils étaient munis de couteaux et cutters, encore autorisés en cabine à l'époque.

C'est à bord de quatre avions en direction de la Californie, qu'ils allaient embarquer. Avec pour seul objectif, les détourner et de frapper au cœur des États-Unis.. Commence une journée de chaos en Amérique. 

8 heures 46 : un premier avion percute la tour nord

Le vol AA11, un Boeing 767 d'American Airlines est parti de Boston, pour rejoindre Los Angeles. À son bord, 92 passagers dont cinq terroristes. Il est alors 8 heures 46 à New-York, 14 heures 46 à Paris quand il percute la tour nord du World Trade Center. Une immense brèche s'ouvre dans les étages supérieurs qui ne tardent pas à s'enflammer. 

9 heures 03 : la tour sud touchée

A partir de là, un enchaînement d'événements allaient faire vaciller la première puissance mondiale. Moins de vingt minutes plus tard, à 9 heures 03, c'est au tour du vol numéro 175 de United Airlines, de s'écraser contre les étages supérieurs de la tour sud du WTC. À bord de ce Boeing 767, 65 personnes dont cinq pirates de l'air. 

Au même moment, le président de l'époque, George W. Bush se trouve dans une école à Sarasota, en Floride. Alors qu'il est en train de lire une histoire, son chef de cabinet le prévient qu'un "deuxième avion a frappé la deuxième tour. L'Amérique est attaquée."

Très rapidement, des décisions sont prises. Dès 9 heures 25, la Federal Aviation Administration (autorités de l'aviation civile) annonce la fermeture de l'espace aérien. Elle interdit également tout décollage. Le Chef de l'État, quant à lui, quitte l'école en Floride, pour rejoindre Washington en urgence, en raison d'une "apparente attaque terroriste". 

Les tours jumelles du World Trend Center à New York s'effondrent le 11 septembre 2001 après avoir été percutées par deux avions de lignes
Les tours jumelles du World Trend Center à New York s'effondrent le 11 septembre 2001 après avoir été percutées par deux avions de lignes
Crédit : BIGGART/SIPA

9 heures 37 : le Pentagone comme cible

Alors que deux attaques ont déjà eu lieu, la cauchemar continue aux États-Unis. Cette fois-ci, un Boeing 757 comptant 64 passagers dont cinq terroristes, s'écrase à Arlington, touchant ainsi, l'aile sud-ouest du Pentagone à Washington 9 heures 37. Une large brèche s'ouvre alors dans la façade ouest du ministère de la Défense.

Étant donné la gravité de la situation, la Federal Aviation Administration ordonne à tous les avions en vol d'atterrir au plus vite. Dans un même temps, à 9 heures 59, la tour sud du WTC s'effondre. Le déluge est d'une extrême violence, mélangeant feu, poussière et acier.

Cette photo publiée le 31 mars 2017 montre l'arrivée des premiers secours devant le Pentagone, le 11 septembre 2001.
Cette photo publiée le 31 mars 2017 montre l'arrivée des premiers secours devant le Pentagone, le 11 septembre 2001.
Crédit : HO / FBI / AFP

10 heures 03 : un avion s'écrase à Shanksville

Le quatrième et dernier avion avec à son bord, quatre terroristes et 40 autres passagers, s'écrase, lui, à 10 heures 03. Alors qu'il était à destination de San Francisco, celui-ci termine sa course à Shanksville, dans une zone boisée de la Pennsylvanie. Certains passagers qui avaient pris place à bord de l'avion, ont été informés par téléphone portable de ce qui était en train de se passer à New-York. Leur permettant ainsi, de résister aux terroristes. 

En parallèle, à 10 heures 28, la tour nord du WTC, qui avait été touchée la première 120 minutes auparavant, s'écroule à sont tour. Provoquant un énorme nuage de cendre et de débris qui a recouvert toute la pointe sud de Manhattan. 

Alors que l'état d'urgence à Washington est déclaré à 13 heures 27 par le maire de la ville, Anthony Williams, le Président George W. Bush s'adresse aux Américains à 20 heures 30 afin de dénoncer des "actes terroristes délibérés". Promettant d'en traquer les responsables et ne faisant "aucune distinction" entre les terroristes et ceux qui les abritent.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

<