2 min de lecture Actu

Napoléon : pourquoi les abeilles sont un symbole de l’Empire

Bien sûr, Napoléon, c’est l’aigle. Mais d’où vient donc l’autre symbole de l’Empire, les abeilles ?

micro generique Questions au saut du lit Jean-Baptiste Giraud iTunes RSS
>
Questions au saut du lit du 20 février 2021 Crédit Image : DR | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Jean-Baptiste Giraud Journaliste

2021 est une année particulière : c’est celle du bicentenaire de la mort de Napoléon. Aussi vais-je explorer avec vous régulièrement certains aspects méconnus de l’histoire de l’Empire, et de l’empereur Napoléon Bonaparte.

Il y a trois explications à l’origine des abeilles symbole de l’Empire, une seule est la bonne :

Réponse 1) Les abeilles ont été empruntées par Napoléon à Childéric Ier, le fondateur de la dynastie mérovingienne, le père de Clovis. Elles raccrochaient l’empereur à la royauté, tout en faisant l’impasse sur la fleur de lys. 

Réponse 2) Les abeilles sont en réalité un symbole républicain méconnu, que Napoléon a récupéré pour une simple et bonne raison : il est très facile de transformer les fleurs de lys en abeilles sur les tapisseries ou sur les monuments ! quelques coups de marteau ou d’aiguille suffisent. 

À lire aussi
insolite
États-Unis : collègues et amies, elles découvrent qu'elles sont sœurs

Réponse 3) D’après un entomologiste français du XVIIIe siècle, Guillaume Antoine Olivier, la ruche est un modèle de république parfaite avec à sa tête, un chef, qui a beaucoup de points communs avec un Empereur.. beaucoup plus qu’avec un vulgaire roi.

Le lion et même l’éléphant auraient pu devenir aussi symboles de l’Empire.

La bonne réponse est la réponse 1 !

Lors de fouilles réalisées en 1653 dans le tombeau de Childeric Ier, les archéologues du Roi du Roi Louis XIV ont donc découvert des abeilles d’or et d’argent massif sur son cercueil. Ce symbole est aussitôt catalogué comme le plus ancien symbole de la monarchie franque.

Cette histoire n’échappe pas à ceux qui conseillent Napoléon au moment de son sacre comme Empereur en 1804. C’est une véritable aubaine pour Napoléon qui veut à la fois couper les ponts avec la monarchie honnie, tombée dix ans plus tôt avec la tête de Louis XVI dans le panier, et à la fois se donner une légitimité en remontant aux plus lointaines origines de la France. A cette époque, Napoléon n’est finalement qu’un général, certes plusieurs fois victorieux, qui a réussi à se débarrasser de ses adversaires en mettant fin au Directoire et au triumvirat.

Pour la petite histoire, on a découvert bien plus tard que sur le cercueil de Childeric Ier, ce n’était pas des abeilles mais des cigales stylisées qui étaient représentées.

L’autre symbole de l’Empire, c’était évidemment l’aigle.

Un aigle bien différent des aigles romains :  il s’inspire surtout des aigles de l’empire de Charlemagne. Encore un empire... Au passage, j’ai vérifié auprès de la maîtresse de RTL, on ne dit pas un aigle en héraldique, mais une aigle.  Je trouvais  bizarre de voir «  aigle »  au féminin dans le numéro spécial anniversaire des 10 ans Ca m’intéresse Histoire, consacré à Napoléon !

Il y eu d’autres symboles proposés au futur empereur : le lion, évidemment, mais Napoléon n’en voulut pas quand bien même le lion est le roi des animaux, ennemi juré du léopard, le léopard étant un symbole de la monarchie anglaise. Le coq faisait aussi partie de la liste, proposé par le Conseil d’Etat, car coq se dit  «  gallus »  en latin, et « Gallus »  signifie aussi gaulois. Napoléon n’en voulut pas, et le coq n’est pas, encore aujourd’hui, un symbole officiel de la France, meme s’il est utilisé par nombre de fédérations sportives.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Actu Histoire Insolite
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants