1 min de lecture Insolite

Mathématiques : un casse-tête divise les internautes

A priori, rien de compliqué. Pourtant, deux versions s'opposent, et personne n'en démord.

Un enfant résout un problème de maths au tableau. (Illustration)
Un enfant résout un problème de maths au tableau. (Illustration) Crédit : SIPA
Leia Hoarau
Leia Hoarau
Journaliste

Ce problème de maths porte décidément bien son nom. Même si l'opération peut sembler simple à première vue, elle a entraîné un véritable raz-de-marée de commentaires sur Twitter depuis quelques jours.

Le casse-tête est le suivant : 8÷2(2+2). Et parmi les internautes, deux camps s'opposent avec ferveur, en fonction de la solution trouvée : ceux qui penchent pour 8÷2(2+2)=1, et ceux qui défendent la solution 8÷2(2+2)=16.

Le New York Times s'est d'ailleurs penché sur la question dans un article, pour tenter de mettre au clair cette histoire. Le quotidien américain en a déduit, avec l'aide d'experts, que deux méthodes de calcul s'affrontaient en fonction de l'apprentissage des mathématiques de chacun. En réalité... Si les deux réponses sont mathématiquement logiques, seule une peut être admise. 

La première partie de l'opération est évidente pour tout le monde : le calcul entre parenthèses prime. Une fois réalisé, on se retrouve donc avec : 8÷2x4. Et c'est là que les versions s'opposent.

À lire aussi
La commune de La Gresle a pris un arrêté insolite le 6 décembre en interdisant à ses habitants de mourir les week-ends. insolite
Pénurie de médecins : une maire interdit par arrêté les décès le week-end

Dans les pays anglo-saxons, deux techniques différentes sont enseignées. La première, nommée "Pemdas" enseigne que les multiplications sont prioritaires sur les divisions. Une méthode de calcul qui aboutit à la réponse 1.

La deuxième technique est nommée "Bodmas" et indique que les divisions ont la priorité sur les multiplications. Dans ce cas, la solution est 16. Le New York Times précise que la convention voudrait également que lorsque deux opérations d'égale priorité (multiplication et division, ou addition et soustraction) se suivent, elles se calculent dans le sens de la lecture, c'est-à-dire de gauche à droite. Une règle qui est aussi enseignée en France.

Le conflit entre les deux solutions ne peut être réellement résolu, puisque toutes les deux sont admises. Néanmoins, les experts précisent qu'aucun mathématicien n'écrirait une opération sans indiquer plus clairement les priorités à donner.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Insolite Internet Twitter
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants