1 min de lecture Élections municipales

Indre-et-Loire : à Luynes, le conseil municipal s'est réuni dans un chapiteau de cirque

Le conseil municipal a réélu le maire sortant dans un décor de cirque. Les salles de la mairie étaient trop petites pour respecter les règles sanitaires.

Christelle Rebiere RTL Midi Christelle Rebière iTunes RSS
>
Indre-et-Loire : à Luynes, le conseil municipal s'est réuni dans un chapiteau de cirque Crédit Image : GUILLAUME SOUVANT / AFP | Crédit Média : Christian Panvert | Durée : | Date : La page de l'émission
Christian Panvert édité par Camille Sarazin

Le maire sortant de Luynes, en Indre-et-Loire, a été réélu mardi 26 mai par le conseil municipal de sa commune. Celui-ci s'est réuni sous le chapiteau d'un cirque, les salles municipales étant trop petites pour respecter le protocole sanitaire. 

Il n’y avait ni clown, ni trapéziste mais un Monsieur Loyal, représenté par le maire sortant en personne. Masque de protection bleu, blanc, rouge sur le visage, Bertrand Ritouret a accueilli le public dans les gradins. 

"On a pris la précaution de supprimer une rangée. Et ensuite, on a interdit un siège sur deux. Ce qui permet d’avoir quasiment 1,30 m, 1,40 m entre chaque personne, explique-t-il. Donc, les règles barrières d’un mètre sont largement respectées et dans les meilleures conditions possibles."

Les 29 élus ont été installés sur la piste dans un espace de 4m2 par personne avant d’aller voter. Justifiant son choix, Bertrand Ritouret a estimé que "ce chapiteau c'est mieux qu'un gymnase. On se voit tous car la disposition est ronde". Le maire sortant a officiellement été réélu, par 24 voix sur 29 votants. Il a endossé l’écharpe tricolore avec les galons dorés. Avant de procéder à l’élection des adjoints. Cette installation restera dans les mémoires. 

À lire aussi
Hervé Mariton le 6 octobre 2019. Hervé Mariton
Municipales : le tribunal de Grenoble annule la réélection d'Hervé Mariton

"Je ne pensais pas du tout vivre ce type de situation. Ça fera surement des belles histoires à raconter aux petits-enfants", explique une participante. "On n’oubliera jamais cette année-là", renchérit un autre. "C’était complèment improbable mais ça montre aussi ce que peut-être la vie riche d’un élu", conclut une membre du conseil municipal. Et pour le gérant du cirque fermé depuis deux mois et demi, ce fut l’occasion de revoir enfin du public.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections municipales Indre-et-loire Mairies
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants