2 min de lecture Animaux

Deux gorilles du zoo de Beauval bientôt remises en liberté au Gabon

Kuimba et Mayombé sont deux gorilles nées en France. Dans quelques jours, elles vont s'envoler pour le Gabon, le pays de leurs ancêtres. Elles y seront remises en liberté, pour repeupler les plaines de l'Ouest.

Deux gorilles du zoo de Beauval, en juin 2019.
Deux gorilles du zoo de Beauval, en juin 2019. Crédit : © ZooParc de Beauval
signature paul turban
Paul Turban Journaliste

Le voyage de leur vie. Kuimba, 9 ans, et Mayombé, 12 ans, sont deux femelles gorilles nées au zoo de Beauval. Lundi 24 juin, elles vont prendre l'avion pour la seule fois de leur vie. Le lendemain, elles découvriront la terre de leurs ancêtres, où elles vont désormais vivre : le Gabon. 

Les deux grandes singes ne sont pas nées pour regagner les plaines de l'ouest africain. Elles ont été sélectionnées dans le cadre du Programme d'élevage européen, parmi les quelque 300 gorilles d'Europe, explique le directeur du Zooparc de Beauval Rodolphe Delord. Les qualités requises : avoir un patrimoine génétique intéressant, être bien dans sa tête, et apte pour vivre en pleine forêt. 

La liberté s'apprend. "Vous ne lâchez pas un enfant dans la forêt, même si ses ancêtres vivaient dans la forêt", indique Rodolphe Delord. Les deux gorilles sont donc progressivement détachées de leur lien avec l'homme. Leur régime alimentaire a aussi été modifié, pour qu'elles s'adaptent avant le décollage aux fruits et végétaux gabonais. 

Une remise en liberté progressive

À bord d'un avion Air France, puis d'un avion prêté par le président du Gabon Omar Bongo, les deux animaux vont parcourir les plus de 5.000 kilomètres qui séparent Beauval du Parc national des plateaux Batéké. Elles seront endormies dans des caisses pour que le voyage soit moins stressant pour elles, puis seront réveillées durant le trajet. Elles devraient décoller lundi 24 juin pour arriver le lendemain. Elles seront accompagnées par une équipe du zoo de Beauval. 

À lire aussi
Des pigeons coiffés comme des cow-boy faits divers
États-Unis : des pigeons coiffés de chapeaux de cow-boy repérés à Las Vegas

Ensuite, elles seront progressivement relâchées. Elles passeront d'abord 6 mois à un an sur une île de 3,5 hectare située dans le parc. Un mâle à dos argenté anglais devrait les y rejoindre. Elles auront ensuite accès à l'ensemble du parc, et retrouveront alors la population locale. 

"Au Gabon, dans cette région, les gorilles ont été massacrés, raconte Rodolphe Delord. Aujourd'hui, c'est une région extrêmement protégée." Une femelle gorille donne un petit tous les 4-5 ans. Cette espèce est considérée "en danger critique d'extinction" par l'Union internationale pour la conservation de la nature. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Animaux Gabon Afrique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants