1 min de lecture Chasse

Russie : près de 300 phoques retrouvés morts, le mystère plane

Au moins 272 corps ont été retrouvés sur les bords de la mer Caspienne. La cause de l'hécatombe n'est pas encore connue.

Près de 300 phoques ont été retrouvés morts depuis le 7 décembre, sur les bords de la mer Caspienne, en Russie.
Près de 300 phoques ont été retrouvés morts depuis le 7 décembre, sur les bords de la mer Caspienne, en Russie. Crédit : AFP PHOTO / NORTH CAUCASIAN BRANCH OF RUSSIA'S FISHERIES AGENCY / HANDOUT
louis
Louis Chahuneau et AFP

L'extinction progressive des phoques en Europe se poursuit. Au moins 272 phoques ont été retrouvés morts sur les bords de la mer Caspienne, en Russie, entre le 6 et le 10 décembre, selon les autorités locales.

Sur les plages qui bordent la République russe du Daguestan, des centaines de corps inertes ont été retrouvés échoués. Des expertises sont en cours pour déterminer la cause de l'hécatombe. Une équipe de chercheurs venus de Moscou est arrivée sur place pour y prendre part. La mort des phoques pourrait être liée "à différentes causes extérieures" ou à "une maladie infectieuse", ont ajouté les autorités.

La population de phoques en Russie, estimée à 1 million d'animaux au début du XXe siècle a chuté à environ 68.000 adultes, selon l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), qui considère l'espèce "en danger".

Après la chasse intense qui a décimé une bonne partie de l'espèce, les phoques sont désormais victimes de la pollution industrielle autour de cette mer fermée qui les rendent stériles. Selon le programme des Nations unies pour l'environnement, la mer Caspienne "souffre d'une énorme charge de pollution provenant de l'extraction et du raffinage du pétrole, des champs de pétrole offshore, des déchets radioactifs provenant de centrales nucléaires, et d'énormes volumes d'eaux usées non traitées et de déchets industriels".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Chasse Industrie Pollution
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants