1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Phoques décapités dans le Finistère : les deux suspects au tribunal
1 min de lecture

Phoques décapités dans le Finistère : les deux suspects au tribunal

VU DANS LA PRESSE - Un marin pêcheur, accusé d'avoir tué et décapité des phoques gris à plusieurs reprises, est convoqué au tribunal de Quimper pour répondre de ses actes. Son patron est également convoqué.

Un phoque gris, espèce quasi menacée d'extinction, en Allemagne
Un phoque gris, espèce quasi menacée d'extinction, en Allemagne
Crédit : John MACDOUGALL / AFP
Nicolas Barreiro

Deux marins pêcheurs originaires de Concarneau sont convoqués au tribunal de Quimper ce lundi 12 octobre. Ils sont accusés d'avoir tué puis décapité des phoques gris, une espèce classée comme "quasi menacée" d'extinction par l'Union internationale pour la conservation de la nature en France.

Cette affaire, qui avait suscité une vague d'indignation, remonte au mois de février 2019. Au port de Concarneau, les employés de la capitainerie découvrent, suspendue à un cordage de pêche, une tête de phoque décapitée. C'est alors qu'une enquête de gendarmerie est ouverte, rappelle Le Parisien.

Deux semaines plus tard, des restes du cadavre d'un nouveau phoque étaient retrouvés par une promeneuse, sur la plage de Trégunc, à quelques kilomètres au sud de Concarneau. Quelques jours plus tard, un nouveau cadavre apparaît au même endroit. Les experts sont formels, les mutilations sont les mêmes dans chaque cas. 

Deux accusés à la barre

Un appel à témoins est rapidement lancé et porte ses fruits. Les enquêteurs partent à la recherche d'un certain "David", qui se vantait de ces actes de cruauté envers les phoques, exposant les dépouilles comme des trophées. Celui-ci est arrête en mai 2019, il reconnaît les faits en garde à vue.

À lire aussi

Il explique aux autorités qu'une douzaine de phoques auraient été pris dans ses filets en quelques semaines de pêche au large. Les croyant morts, il s'est alors permis de les décapiter. Son patron, propriétaire du bateau où se sont déroulés les actes barbares, est également convoqué au tribunal de Quimper ce lundi.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/