2 min de lecture Déchets

Ordures ménagères : bientôt une taxe incitative et une facture au poids à Lyon ?

Déjà 190 agglomérations ont opté pour une facture d'ordures ménagères en fonction du poids des déchets des ménages.

ecologie La minute verte Jean-Mathieu Pernin iTunes RSS
>
Ordures ménagères : bientôt une taxe incitative et une facture au poids à Lyon ? Crédit Image : AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
micro générique
Jean-Mathieu Pernin édité par Maeliss Innocenti

Et si la gestion de nos déchets était facturée au poids ? L’idée séduit de plus en plus de communautés de communes et pourrait bientôt s’appliquer à la métropole de Lyon.

C’est une question à laquelle il est très rare d’obtenir une réponse, presque la question ultime : savez-vous combien vous payez pour la gestion des ordures sur votre commune ? On appelle ça la TEOM, la taxe d’enlèvement des ordures ménagères, payée par 84% des Français en fonction de la valeur locative et la taille de leur logement. Une taxe qui gère le volume d’ordure un peu "au doigt mouillé" alors pourquoi ne pas mettre en place la TI, la taxe incitative ?

Déjà présente dans 190 agglomérations, il s’agit de facturer aux ménages ce qu’ils jettent vraiment. On équipe les containers et les bacs d'une puce. Ensuite, on regarde s'il y a plus ou moins de déchets et ainsi on est plus ou moins taxés. L’idée est d’inciter à jeter moins de déchets et il y a de la marge puisqu’on estime que chacun d’entre nous produisons 500kg de déchets par an.

15% de déchets ménagers en moins d'ici 2030 ?

Selon l’agence de l’environnement, les communes qui ont mis en place cette taxe incitative ont vu la quantité d’ordure ménagère baisser de 20 à 40% par habitant. Moins d’ordures ménage son portefeuille, le message passe. Seul souci, la facture pour équiper les bacs en nouvelle technologie coûte cher et c'est souvent au frais des habitants. Autre problème : une augmentation des dépôts sauvages. On ne jette plus dans les bacs, tout finit dans le sous-bois à côté...

À lire aussi
Une décharge sauvage de Carrières-sous-Poissy, en août 2019 environnement
Pollution : les décharges sauvages pullulent en France

Lyon pourrait devenir la plus grande métropole française à adopter cette mesure. C’est en tout cas la recommandation de l’Ademe, l’agence de la transition écologique. Pour l’instant, Grenoble Alpes Métropole est la plus grande zone de population à concrétiser cette taxe à la fin de l’année. Si Lyon et ses alentours s’y mettent, ça concernera beaucoup plus de personnes, le coin abrite plus d’un million d’habitants. Un signal positif par rapport aux objectifs nationaux qui sont de 15 % de déchets ménagers en moins par habitant d’ici 2030.

Le plus : la polémique du sapin de noël à Bordeaux ne retombe pas

Noël arrive tôt cette année dans une ambiance surréaliste. Jeudi, le nouveau maire écologiste de Bordeaux annonce qu’il n’y aura pas de sapin de Noël sur la place Pey Berland, en face de l’hôtel de ville pour "ne pas valoriser un arbre mort". Émotion de certains donc pétition sur le site Change.org intitulé "Bordeaux veut garder son sapin de Noël", déjà signée par plus de 7.000 personnes.

La note : 5/20 pour Total pour son nouveau projet en Ouganda

Selon la Fédération internationale des droits de l’Homme et Oxfam, le méga projet de Total en Afrique de l’est menacerait 12.000 personnes d’expropriation et pourrait avoir des conséquences sur l’écosystème. Le lancement des travaux devrait débuter à la fin de l’année.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Déchets Taxe Lyon
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants